APRÈS LE MUR : l’ALLEMAGNE (1/3) Cette émission a été diffusée la première fois en novembre 2009

Lectures

L'Allemagne vingt ans après…
Boris Grésillon
La Documentation française La documentation photographique (Dossier n°8070)
Juillet-août 2009

Fin 2009 l'Allemagne fête les vingt ans de la chute du mur de Berlin. En 2010, elle célèbre le vingtième anniversaire de sa réunification. Ce dossier revient sur deux décennies de changements radicaux tant sur la plan institutionnel, qu'économique, culturel ou territorial.

Territoire, économie et politique

L'organisation du territoire allemand

Le modèle fédéral en question

L'économie allemande : forces et faiblesses

À l'Est, des provinces perdues ?

La libéralisation à l'assaut du modèle social allemand

Les transports, atout majeur de l'économie allemande

À l'Est comme à l'Ouest, le renouveau des campagnes

Regards sur la société allemande

Une démographique en crise

Diversité de la société allemande

La question des étrangers

Vers l'apaisement du conflit identitaire Est-Ouest

Les enjeux de la mémoire

Zooms régionaux

Berlin, symboles historiques et renouveau d'une capitale

Le nouveau visage de la Ruhr

Hambourg, un centre rénové, un port dynamique

Dresde et Leipzig : la fin d'une reconstruction

Bavière, un moteur économique

Francfort, capitale financière

Le Rhin : un fleuve convoité au cœur de l'Europe

L'Allemagne, l'Europe et le monde

Une nouvelle visibilité culturelle

Le rôle de l'Allemagne dans l'Union européenne

L'Allemagne et ses voisins de l'Est

Un acteur international à part entière

L’Allemagne, une nouvelle puissance ? Revue internationale et stratégique n°74
Sous la direction de Jacques-Pierre Gougeon
IRIS
2009

SOMMAIRE DU DOSSIER :

Éditorial / Jacques-Pierre Gougeon

L’Allemagne puissance / Jacques-Pierre Gougeon

Les relations germano-américaines : une nouvelle perspective / Karsten D. Voigt

La politique russe de l’Allemagne : entre attentisme et pragmatisme / Stephan Martens

France-Allemagne : vers une nouvelle rivalité ? / Jacques-Pierre Gougeon

L’Allemagne et l’Europe / Maxime Lefebvre

L’Allemagne et l’Asie / Olivier Guillard

La politique de défense de l’Allemagne : le post-traumatique est encore loin / Jean-Pierre Maulny

La nouvelle politique culturelle extérieure de l’Allemagne / Andreas Görgen

La relation franco-allemande, force d’impulsion en Europe / Bruno Le Maire

Faire vivre la relation franco-allemande / Jean-Marc Ayrault

Une économie malmenée mais insérée dans la mondialisation / Benoît Chervalier

Le nouveau paysage politique en Allemagne / Jérôme Vaillant

Le modèle social allemand en sursis ? / Brigitte Lestrade

L’Allemagne face à l’immigration et l’intégration / Ernst Hillebrand

L’Allemagne face à son histoire / Hélène Miard-Delacroix

France-Allemagne : dépasser les clichés / Bixente Lizarazu

AUTRE REGARD

Le choc des cultures : un choc d’incultures / Yasmina Khadra

ÉCLAIRAGES

Survivances de l’anti-américanisme / Jean-Marie Colombani

Lutte contre le terrorisme : la technologie n’est pas neutre / Ayse Ceyhan

Le Mur dans les têtes. Chroniques d'Allemagne
De Yannick Pasquet
Editions Du Moment Collection Vies D'ailleurs
Octobre 2009

Vingt ans après la chute du Mur de Berlin, la proximité franco-allemande apparaît comme une évidence… Mais que sait-on vraiment de l'Allemagne d'aujourd'hui et de son peuple ?

Le 9 novembre 1989, le Mur tombe après quarante ans de séparation. Mais contrairement aux apparences, l'Est et l'Ouest demeurent deux entités dissemblables : à l'Est, une ex-RDA économiquement déboussolée regarde avec envie l'ex-RFA, arrogante de prospérité. Vingt ans après ce que les Allemands appellent "le tournant" (Die Wende), le fossé n'est pas comblé. A travers ses chroniques insolites, drôles ou poignantes, entre Berlin, Munich, Dresde et ailleurs, Le Mur dans les têtes nous offre une radioscopie d'un pays à la fois proche et lointain. On suit l'auteur à la rencontre de la société germanique : de jeunes chômeurs de l'Est tentés par l'extrême droite, des milliers de jeunes femmes qui partent à l'Ouest en quête de perspectives, des Juifs russes qui ressuscitent la communauté juive décimée par la Shoah. Des rencontres avec quelques personnages singuliers traversent l'ouvrage : Hagen Koch, un ancien officier de la Stasi, Günter Schabowski, l'homme qui a annoncé au monde l'ouverture du Mur ou encore Norbert Bisky, peintre provocateur en vogue et fils d'apparatchik.

Un voyage surprenant dans une Allemagne que l'on croyait connaître

Yannick Pasquet entre à l'Agence France-Presse en 2000. Elle est en poste à Berlin depuis 2001. Après avoir assuré la couverture de l'économie allemande, elle publie maintenant des reportages sur la société et la politique.

Die Mauer - Fotografien 1961-1992 (Gebundene Ausgabe) The Wall - Photographs 1961-1992
Kai Diekmann (Herausgeber) Préface/introduction de Helmut Kohl
Fackelträger
07/2009

Personne n'a l'intention de construire un mur! Le mensonge du président de l'État de la RDA, Walter Ulbricht, 15 Juin 1961 a écrit l'histoire du monde.

Deux mois plus tard, le mur de Berlin se construit de 1961 à 1989, soit 28 ans, un symbole et un rappel de la division de l'Allemagne.

119 photos en quatre chapitres…

Agenda

August Sander "Voir, observer et penser"
Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris.
Du 9 septembre au 20 décembre 2009

En 1927, à l’occasion de son exposition à la Kunstverein de Cologne, August Sander déclarait que " voir, observer et penser " était le credo de son travail.

La Fondation HCB expose, en collaboration avec Die Photographische Sammlung / SK Stiftung Kultur de Cologne, une centaine de tirages du célèbre photographe allemand (1876-1964) qui nous livre une magistrale esquisse de son époque à la fois typologique et topographique, et une grande leçon de photographie.

Tirages d’époque pour la plupart, les épreuves rassemblées sont d’une qualité rare et l’ensemble constitue une proposition inédite à Paris.

Présenter l’oeuvre d’August Sander en faisant cohabiter portraits, paysages et études botaniques, c’est rendre justice à l’à l’esprit même de sa démarche.

Le catalogue, publié en Français par Schirmer & Mosel, est accompagné d’une préface par Agnès Sire, d’une introduction par Gabriele Conrath-Scholl et de la retranscription pour la première fois en français de la cinquième conférence radiophonique sur la photographie tenue en 1931 par Sander : "La photographie, langage universel".

Né en 1876, August Sander a cherché tout au long de sa vie à transmettre une image de son époque, fidèle à la réalité, grâce à la photographie. Il se passionne très jeune pour le médium et achète son premier appareil photo à 16 ans. D’abord employé d’un studio photo, il s’installe très vite comme photographe professionnel à Cologne et gagne sa vie comme portraitiste.

Au début des années 20, il se lie avec les cercles culturels de Cologne. Musiciens, écrivains, architectes et acteurs posent pour le photographe qui commence à travailler au projet de sa vie, "Hommes du XXe siècle" (publié dans son intégralité en 1980). Le regard objectif porté par Sander sur la réalité est accueilli avec enthousiasme lors de la publication en 1929 de "Antlitz der Zeit" (Visages d’une époque). Ce recueil de portraits avait pour objectif d’établir une sorte d’inventaire sociologique des types humains, classes sociales et métiers, en évitant les clichés idéalisant.

Parallèlement à l’attention portée aux hommes de son temps, August Sander observe précisément la nature. Il commence à établir un répertoire topographique des différentes régions d’Allemagne et réalise des études de botanique qui le passionnent. Il s’agit pour lui de montrer le lien existant entre l’homme et les espaces naturels qu’il façonne. Dès 1933 il élabore des albums ayant pour thème ces régions et notamment les paysages du Rhin, dont l’exposition à la Fondation présente un exemplaire complet.

L’arrivée au pouvoir des nazis marque le début d’une période difficile pour le photographe, qui va déménager à la campagne avec sa femme Anna très active dans le studio ; il y met en sécurité 10 000 négatifs parmi les plus précieux. Son livre "Antlitz der Zeit" est interdit à la vente en 1936, et les stocks mis au pilon. Son fils Erich est emprisonné (il meurt en 1944), et une grande partie de ses négatifs est détruite dans l’incendie de son appartement de Cologne.

Après la guerre, Sander se consacre à l’organisation de ses archives et notamment à la constitution d’un vaste ensemble sur Cologne, avant la destruction de la ville pendant la guerre : "Köln wie es war" (Cologne telle qu’elle était). La ville l’achètera en 1953.

En 1951, son travail est montré à la Photokina de Cologne, il fait partie de la célèbre exposition "Family of man" organisée par Steichen au MoMA de New York en 1955, mais sa première grande exposition personnelle hors d’Allemagne, se tiendra au MoMA de New York en 1969, après sa mort.

August Sander meurt le 20 avril 1964 à Cologne ; il laisse une oeuvre immense dont la lucidité et l’obsession de vérité furent d’une grande modernité. Son rapport à la série, son goût pour la démystification et la restitution objective ont éveillé chez de nombreux photographes contemporains une autre façon de voir.

L’exposition August Sander est présentée en collaboration avec Die

Photographische Sammlung/SK Stiftung Kultur.

Plus d’infos: www.sk-kultur.de