BELGIQUE, PAYS-BAS : LA MER MONTE Cette émission a été diffusée la première fois en avril 2013

Lectures

Creating land for the future
Photographies de Tom D'Haenens / DEME
De Standaard / S.l. Tomdhaenens
2008

Ce livre de photographies, publié par l'artiste photographe Tom D'Haenens, est un hommage rendu à l'expertise de DEME, un groupe de sociétés spécialisées dans l'aménagement du territoire, à vocation durable, qui mène des chantiers dans de nombreux pays du monde et notamment sur la côte belge sous la maîtrise d'ouvrage de la Kust Veiligheid (site web, en flamand), un programme placé sous la responsabilité de l’Autorité flamande Vlaamse overheid (site web, en flamand) et de son département Maritieme Dienstverlening en Kust (site web, en flamand).

Par delà l'horizon : Sociétés en Manche et en mer du Nord, il y a 3 500 ans
Anne Lehoërff, Jean Bourgeois, Peter Clark et Marc Talon
Somogy
06/2012

Présentation de l'éditeur


Quelque 1 550 années avant notre ère, sur les bords de la Manche ou de la mer du Nord, un bateau fut construit pour naviguer en mer et réaliser des liaisons régulières entre l'actuelle Angleterre et le continent. Les populations qui vivaient à cette époque sur les littoraux partageaient une même identité. La mer était alors un lieu de passage et non une quelconque frontière. Celle-ci se trouvait alors dans les terres, bien au-delà des littoraux.

En 1992, la découverte de ce bateau, vieux de 3 500 ans, dans le port de Douvres est le début d'une étonnante aventure sur l'histoire des sociétés de l'Âge du bronze dans l'espace "transmanche". Son étude mit en évidence l'existence d'un artisanat spécialisé, de grande technicité, dans la construction navale. II devint le symbole des liaisons maritimes dans l'espace "transmanche". Les fouilles archéologiques, en particulier préventives, qui se multiplièrent à la même époque dans le nord de la France, en Flandre belge et dans le sud de l'Angleterre alimentèrent les connaissances scientifiques : les habitats, les objets, les pratiques funéraires démontrèrent d'indéniables similitudes de part et d'autre de la mer, en 1 550 avant notre ère.

L'archéologie offre un nouveau regard sur des sociétés orales très anciennes et mal connues du public. Cet ouvrage propose une synthèse des connaissances sur l'Âge du bronze, à travers sept thèmes qui résument la vie des sociétés dans l'espace "transmanche", il y a 3 500 ans.

À propos de l'auteure
Anne Lehoërff est maître de conférences à l'Université de Lille, responsable du laboratoire de métallurgie et coordinatrice du projet européen BOAT 1550 BC.

Au long des rivages : Côte ouest
Catherine Vadon, Alain Foucault
Dunod & le Muséum national d'histoire naturelle
06/2012

Présentation de l'éditeur

Ces guides de nouvelle génération, publiés en partenariat avec le Muséum national d'histoire naturelle, ouvrent les portes de la nature à ceux qui veulent mieux la connaître. Les ouvrages s'articulent en deux parties.
• La première partie propose une lecture géographique et géologique des paysages : falaises, plages, lagune, marais salant, courants marins....
• La seconde partie est consacrée à l'identification proprement dite : les espèces de coquillages, d'oiseaux, de fleurs, de poissons, d'oursins, de céphalopodes... Les espèces les plus courantes sont présentées sous forme de fiches d'une page et, en annexe, un carnet pratique donne les coordonnées d'associations, de musées, de sites web scientifiques grand public, ainsi qu'une bibliographie.

À propos des auteurs
- Catherine Vadon est maître de conférences au Muséum national d'Histoire naturelle.
- Alain Foucault est professeur émérite du Muséum national d'Histoire naturelle. Il est auteur de nombreux ouvrages sur la géologie.

L'Allemagne et ses polders : Conquête et renaissance des marais maritimes
Sous la direction de Lydie Goeldner-Gianella
CTHS (Comité des travaux historiques et scientifiques), collection “Mémoires de la section de géographie physique et humaine”
2000

Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage expose comment une tradition d’aménagement millénaire en Europe, la poldérisation, est aujourd’hui abandonnée sur les rivages de la mer de Wadden. Sur les côtes allemandes, cet abandon ne s'est produit que très tardivement, après le regain d'intérêt pour les endiguements dans les cinquante dernières années, autant pour des raisons économiques que du fait de la politique de protection côtière suivie dans le Schleswig-Holstein.

Cet arrêt récent des conquêtes sur la mer résulte en définitive de tout un faisceau de facteurs : l'évolution de la politique de protection côtière et de la conjoncture agricole, le combat des associations écologistes contre les endiguements, les progrès de la connaissance des marais maritimes et enfin, l'avancée de la législation de protection de la nature. L'aménagement de ce littoral a pris, en outre, une orientation environnementale très marquée, depuis que quelques polders ont été partiellement rendus à la mer afin de restaurer les marais maritimes détruits par la poldérisation.

L'élévation actuelle du niveau de la mer pourrait, du reste, inciter les aménageurs à poursuivre une telle gestion, ce qui constitue un complet renversement de ce mouvement traditionnel de conquêtes sur la mer.

Cet ouvrage répond largement aux questions du grand public sur le devenir des littoraux européens et les puissants conflits d'intérêt dont ils sont actuellement l'objet, entre nature et aménagement. Cette étude de la côte allemande intéressera tout particulièrement les géographes et les chercheurs spécialistes du littoral et de l'environnement, de même que les aménageurs travaillant dans les domaines de la protection des zones humides ou de la défense côtière.

NB - Ce livre est épuisé chez l'éditeur mais certainement disponible dans des bibliothèques universitaires ou spécialisées.

À propos de l'auteure
Le site du CNRS donne une vue d'ensemble des activités de recherche et d'enseignement de l'auteure, Lydie Goeldner-Gianella. Elle a notamment écrit un article sur la "dépoldérisation" en Europe dans L'Espace géographique - n°4 (2009).

La lumière des polders - Variations
Alain Bertrand avec des illustrations de Pascale Corbeel
Éditions Bernard Gilson
10/2009

Présentation de l'éditeur

Entre le ciel et l'eau, la lumière est partout souveraine. Paysages du Nord, les polders s'étendent sur une zone sans frontière, un Nord improbable dont on ne sait où il commence, ni où il finit. Peut-on dire que les polders, français ou belges, engendrent un état d'âme ? Sans nul doute si on prend la peine de les découvrir accompagné. Variations sur une région unique, ces récits ne sont pas loin d'une déclaration d'amour au paysage, que chaque rencontre, chaque être, vient éclairer d'une lumière nouvelle.

À propos de l'auteur
Alain Bertrand est belge. Un Belge amoureux de Vialatte, qui trouve dans la chronique son genre de prédilection. Dans ses livres, notamment On progresse (Éditions Le Dilettante) ou En province (Édition Le Castor astral), il porte un regard tendrement ironique sur notre société. Il est en entretien sur le site La Cause littéraire.

Polders : Les noces de l'eau, de la terre et du ciel
Gaston Compère
La Renaissance du livre
08/2000

Présentation de l'éditeur

Dans cet essai de géographie sentimentale, Gaston Compère aborde ces régions magiques appelées polders (le long de la côte, de la France à la Hollande), afin de montrer comment un paysage peut être "éducateur" de l'âme. Chemin faisant, il se fait aider par des écrivains dont l'écriture a approfondi la vision de ces paysages, et particulièrement par ceux dont la langue flamande est celle de la région.

"Arpentant la côte, entre France et Hollande, Gaston Compère, entre érudition et émotion, entre poésie et conversations, dialogue avec le paysage, avec les cultures et l'histoire." (Michel Voiturier).

Cet ouvrage a connu une première édition en 1992 (La Manufacture). Il inspira un film remarquable à Claudio Serughetti (http://www.lunabluefilm.net/documentaires/Polders.html), co-produit et programmé plusieurs fois par ARTE. enfin, il fut couronné par l'Académie royale de Belgique.

À propos de l'auteur
Gaston Compère (1924, Conjoux – 2008, Bruxelles) est l'un des auteurs belges les plus importants et prolifiques de son époque. Poète, nouvelliste, romancier, auteur de théâtre, essayiste (en 1989, il obtient le Grand prix de littérature de la francophonie). Parmi les quatre-vingts ouvrages que compte son œuvre : Portrait d'un roi dépossédé (Belfond, Prix Rossel 1978), Je soussigné Charles le Téméraire, duc de Bourgogne (Belfond, 1985), Bloemardinne ou Du séraphique amour (Les Éperonniers, 1991), Le Serpent Irisé (Edifie/Maelstrôm), Polders (Edifie/ Maelstrôm, avec un CD, 1998), Lux Mea, anthologie poétique et musicale (Maelstrôm, avec un CD, 2005).
Le site Maelstrôm lui rend hommage.

Agenda

Sebastião Salgado : Genesis
The Natural History Museum (Waterhouse Gallery) London Great Britain
du 11/04 au 08/09/2013

Genesis est un travail photographique de longue haleine, dans la lignée des précédents projets à long terme faits par Sebastião Salgado (" La main de l’homme", "Exodes").

Sur le thème de la grande beauté de la planète et de la nature, de ce qu’il en reste encore, à côté des nombreuses destructions causées par les activités humaines, le photographe tente d’en faire le portrait, de montrer la beauté et la grandeur encore intouchées : les paysages, la vie animale et les communautés humaines qui continuent à vivre selon de très anciennes cultures et traditions.

"Il s’agit de voir, de s’émerveiller et de comprendre la nécessité de préserver tout cela et enfin, d’inspirer à l’action pour cette préservation."

La série des reportages a commencé en 2004 et s'est terminée en 2012.

L'exposition sera présentée en Europe :

Au Musée de l’Ara Pacis, Rome, Italie, du 15 mai au 15 septembre 2013.

Au Musée Royal de l’Ontario, Toronto, Canada, du 2 mai au 2 septembre 2013.

À la Maison européenne de la photographie (MEP), Paris, France, du 25 septembre 2013 au 5 janvier 2014.

Au Musée de l’Élysée, Lausanne, Suisse, du 21 septembre 2013 au 12 janvier 2014.

Signalons enfin que projet Genesis fut réalisé avec le soutien de Christensen Fund, http://www.christensenfund.org/ , de Susan et Mark Buell aux Etats-Unis ttp://www.gogreenfoundation.com/index.php/about/advisory_board/, et plus spécialement de la Companhia Vale do Rio Doce http://www.vale.com/PT/Paginas/Landing.aspx au Brésil.

Stephen Corry, directeur de Survival International, déclarait à propos de cette exposition : "Dans son inventaire des territoires encore préservés par le monde moderne, Salgado célèbre la foisonnante diversité de l’humanité à travers ses clichés des peuples indigènes contemporains. Malheureusement, la plupart d’entre eux sont victimes de telles persécutions que leur existence même est menacée. Il est à espérer que cette exposition incitera le grand public qui la visitera à prendre conscience de leur situation critique et à s’impliquer pour la reconnaissance de leurs droits.”

Genesis est l'occasion pour Survival International de mettre en lumière dans une page dédiée http://www.survivalfrance.org/actu/9094 la situation de certains des peuples qui y sont représentés, dont les voix n'ont que peu d'écho dans les politiques nationales et dont le silence est étouffé dans la cacophonie mondiale.

Sebastião Salgado est né le 8 février 1944 à Aimorés, état du Minas Gerais, Brésil. Il commence sa carrière de photographe à Paris en 1973 et travaille successivement avec les agences Sygma, Gamma et Magnum Photos jusqu’en 1994.

Il voyage dans plus de 100 pays pour ses projets photographiques qui, au-delà de nombreuses publications dans la presse, furent ensuite pour la plupart présentés dans les livres tels que Autres Amériques (1986), Sahel, l’homme en détresse (1986), La main de l’homme (1993), Terra (1997), Exodes et Les enfants de l’exode (2000) et Africa (2007). Des expositions itinérantes de ces travaux ont été et continuent d’être présentées à travers le monde.

Sebastião Salgado a reçu de nombreux prix, il est Ambassadeur de Bonne Volonté pour l’Unicef, et membre honoraire de The Academy of Arts and Science aux Etats-Unis.

La Bibliothèque nationale de France lui consacre un dossier et une exposition virtuelle intitulée "Territoires et vies" : http://expositions.bnf.fr/salgado/arret/1/index1.htm

Lélia Deluiz Wanick et Sebastião Ribeiro Salgado fondent en 1994 l'agence photographique Amazonas Images http://www.amazonasimages.com/ qui permet de retrouver l'ensemble des travaux et des publications du photographe.

Ensemble, Sebastião et Lélia travaillent depuis les années 1990 à la récupération de l'environnement d'une petite partie de la Forêt Atlantique au Brésil. Ils ont rendu à la nature une parcelle de terre qu’ils possédaient et en 1998 ont transformé cette terre en une réserve naturelle et ont créé Instituto Terra http://www.institutoterra.org/ qui a pour mission la reforestation et l’éducation environnementale.

L'éditeur Taschen www.taschen.com/pages/fr/catalogue/photography/all/05767/facts.sebastio_salgado_genesis.htm propose une luxueuse édition de collection, au nombre d'exemplaires limité, et une édition grand public qui présente une sélection différente de photographies organisées en cinq chapitres géographiques : “Aux confins du Sud”, “Sanctuaires”, “Afrique”, “Terres du Nord” et “Amazonie et Pantanal”. Toutes deux ont été conçues et réalisées par Lélia Wanick Salgado. Une façon de rendre hommage au projet Genesis de Salgado, aussi grandiose qu'exceptionnel qu'il appelle «Ma lettre d’amour à la planète.»