CHINE/ RUSSIE : PARTENAIRES OU RIVAUX ? Cette émission a été diffusée la première fois en septembre 2008

Lectures

Moscou et le monde : l'ambition de la grandeur : une illusion ?
sous la direction d’ Anne de Tinguy
Autrement Collection CERI
02 2008

Cet ouvrage se propose de faire un bilan de la politique de Vladimir Poutine, en mettant en lumière les objectifs poursuivis et les forces profondes qui sous-tendent le rapport de la Russie au monde extérieur. Le pays a renoué avec l'ambition et se positionne aux côtés des grands pays industrialisés et des puissances émergentes.

De Gaulle et la Russie
sous la direction de Maurice Vaïsse Coordination scientifique et suivi éditorial : Philippe Oulmont, avec le concours de Létizia de Linarès.
CNRS éditions / Fondation Charles de Gaulle Collection CNRS Histoire

Pour le général de Gaulle, la Russie est quelque chose de fondamental, tout autant que l'Allemagne et pour des raisons symétriques qui sont à la fois de stratégie et de civilisation. Il voit cet État comme un adversaire menaçant, mais qui fut à deux reprises un allié et pour lequel il a toujours fait la distinction entre la nation, l'État et le régime. La vingtaine d'études françaises et russes ici rassemblées porte sur les conceptions du général de Gaulle quant à la Russie et l'URSS, les rapports de la Russie de Staline avec la France Libre, les relations des deux États durant les crises des années soixante et, enfin, sur différents aspects de la coopération durant la période de la détente, notamment en matière économique, technique et scientifique. Un ensemble de trois témoignages historiques sur le traité de Moscou, signé en décembre 1944, vient enrichir ce volume. Par la diversité des apports et le niveau élevé d'exigence retenu, par la qualité des perspectives tracées en conclusion par Hélène Carrère d'Encausse, ce volume, sous la direction de Maurice Vaïsse, est d'un grand intérêt aujourd'hui pour cerner les facettes de la relation franco-russe à travers les vicissitudes du XXe siècle.

LA CHINE ET LA RUSSIE Entre convergences et méfiance
Jean-Pierre Cabestan
éditée en partenariat avec la Délégation aux Affaires Stratégiques du Ministère de la Défense Collection “Stratégie et Prospective”

Depuis la fin de la guerre froide, les relations entre la Chine

et la Russie sont marquées par une renaissance sans précédent.

Cet essor s'est accéléré depuis le début de la présente

décennie, tant sur le plan politique que dans les domaines

économique, militaire et énergétique.

Les politiques étrangères et les intérêts stratégiques de Pékin

et de Moscou ont incontestablement connu une plus nette

convergence ces dernières années, qu’il s’agisse de questions

stratégiques (espace, défense antimissile), de non-ingérence

dans les affaires intérieures (Taïwan, Tchétchénie) ou

des grandes crises internationales (Kosovo, Corée du Nord,

Iran, Soudan), de telle sorte que l'on est en droit de s'interroger

sur l'articulation entre ces positions internationales

communes et l'évolution des régimes politiques chinois et

russe.

Toutefois, le rapprochement entre Pékin et Moscou est loin

d'être dénué de limites et d'arrière-pensées. Les échanges

économiques restent bien inférieurs à ceux que ces deux

pays entretiennent avec l'Occident et le Japon. La coopération

militaro-industrielle s'essouffle, faute d'une confiance

politique véritable. Et, en Asie centrale, théâtre d'un "second

grand jeu", Chinois et Russes coopèrent tout en se faisant

concurrence autour du maintien de régimes autoritaires

dont ils recherchent l'allégeance et, surtout, du pétrole et du

gaz. Le difficile règlement de la délimitation de la frontière

et la question de l’immigration chinoise en Russie témoignent

aussi de la permanence d’une méfiance réciproque.

En définitive, cet ouvrage s’attache à montrer que les relations

sino-russes sont caractérisées par de notables convergences,

mais aussi par de multiples méfiances qui contribueront

sans aucun doute à déterminer l'avenir du vaste continent

eurasiatique.