ÉRYTHRÉE : AUX ORIGINES DES FLUX MIGRATOIRES Cette émission a été diffusée la première fois en mars 2016

Lectures

Les Érythréens
Léonard Vincent
Rivages/Payot
01/01/2016

Présentation de l’ouvrage

L'ouvrage paru initialement chez Rivages en janvier 2012, vient d'être réédité en version poche avec un avant-propos inédit.

Il est présenté et agrémenté d'une revue de presse, sur le blog de Léonard Vincent, intitulé "Les Érithréens".

À propos de l’auteur

Léonard Vincent est journaliste et écrivain. Reporter en Afrique depuis plus de dix ans, et ancien enquêteur de Reporters sans frontières, il travaille aujourd'hui pour Radio France Internationale (RFI).

Dans son blog (son dernier billet semble bien découragé), Léonard Vincent rend hommage à Seyoum Tsehaye, francophone formé au Lycée français d’Addis-Abéba, professeur de français et lecteur de notre littérature, immense photographe durant les années de maquis, documentariste d’exception ayant fixé sur pellicule la geste folle des rebelles érythréens, et premier directeur de la télévison nationale. Il a été embarqué le 23 septembre 2001 à l’aube et disparu dans une prison depuis. Un site basé en Suède cherche soutiens et intercessions internationales.

Érythrée, un naufrage totalitaire
J.B. J Vilmer, Fr.Gouéry
PUF
01/04/2015

Présentation de l’éditeur

De quoi l’exode des Érythréens est-il le symptôme ? Ils sont des dizaines de milliers, chaque année, à fuir leur pays. Pourquoi risquer sa vie dans le désert, aux mains des trafiquants du Sinaï ou de Libye, avant de traverser la Méditerranée, devenue “la route la plus mortelle du monde”, pour rejoindre l’Europe ? Souvent décrite comme “la Corée du Nord de l’Afrique”, l’Érythrée est l’un des derniers États totalitaires.

Faisant suite à une enquête de terrain, cet ouvrage examine l’origine, la nature et la déliquescence d’un régime en phase terminale. À la fois analyse détaillée de la politique érythréenne et étude de cas de philosophie politique du totalitarisme, il défend la pertinence du concept de totalitarisme “failli” ou “échoué” pour expliquer le naufrage d’un État à l’origine de l’une des plus grandes tragédies de ce début de XXIe siècle. Il contient une cinquantaine de photographies prises sur place.

À propos des auteurs

Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, docteur en science politique et en philosophie, est titulaire de la Chaire d’études sur la guerre au Collège d’études mondiales (FMSH). Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages, dont La Guerre au nom de l’humanité, Tuer ou laisser mourir (Puf, 2012, prix maréchal Foch de l’Académie française).

Franck Gouéry, ingénieur et diplômé de Sciences-Po, est maître de conférences en questions européennes à Sciences-Po et administrateur des institutions de l'U.E.

Ensemble, ils ont déjà publié chez Non Lieu : Les Afars d’Ethiopie, Dans l’enfer du Danakil (2011) et Érythrée, entre splendeur et isolement (2015).

Voyage en barbarie
Documentaire de Delphine Deloget et Cécile Allegra
Productions Memento
01/10/2014

Présentation de l’ouvrage

Avec Voyage en barbarie, Delphine Deloget, auteur de films sur la question de l'exil, et Cécile Allegra, spécialiste des mafias européennes, signent sur ce sujet douloureux une œuvre puissante mais pudique, en s'effaçant derrière un narrateur : Robel, jeune rescapé érythréen de 24 ans parti vivre au nord de la Suède, avec deux autres compagnons d'infortune. Entre Stockholm et Le Caire, le documentaire adopte un mouvement pendulaire hypnotique et troublant. Où qu'il ait trouvé refuge, chaque survivant fait l'expérience cauchemardesque d'un exil mental que le film restitue parfaitement.

L’œuvre, récompensée, entre autres, par le prestigieux prix Albert Londres 2015, est largement développée en 2 volets sur le site Grands Reporters.

On peut encore suivre le débat introductif à la diffusion du documentaire en octobre 2014 sur la chaîne du Sénat.

Pour aller plus loin

Le site officiel de Voyage en barbarie.

En suivant le compte Facebook dédié on apprend que le film a été diffusé à Genève le 6 mars 2016 dans le cadre de la 14ème édition du Festival du film et forum international des droits humains : le FIFDH.

Cette édition du Festival est marquée par une tragédie. L’artiste mise à l’honneur est Leila Alaoui, tuée dans les attentats de Ouagadougou, au Burkina Faso et dont Isabelle Gattiker, directrice du festival, évoque la mémoire, les voyages et les oeuvres, dont le tryptique vidéo intitulé "Crossings".

La 6ème Biennale de Marrakech qui se tient du 24 février au 8 mai 2016 est dédiée à la mémoire de Leïla Alaoui.

À la recherche d’un refuge en israël : questionnement sur les demandeurs d’asile venus d’erythree
Leïla Rharade
CRFJ/CNRS

"The infiltrators are a cancer in our body. C’est à la lecture de ces mots, prononcés en mai 2012 par Miri Regev, ministre israélienne de la culture, que j’ai décidé d’effectuer un travail de recherche sur la situation des demandeurs d’asile africains en Israël, au sein du Centre de Recherche Français à Jérusalem (CRFJ) durant l’été 2015. En raison de ma formation académique très centrée sur les droits de l’homme, cette expression m’a choquée au premier abord, puis elle m’a donné envie de réfléchir.” Leïla Rharade.

L’étude est accessible sur le site du Centre de recherche français à Jérusalem – CRFJ.

En avril 2014, Leïla Rharade a publié un rapport de recherche réalisé avec l'Institut des Hautes Études Internationales dans le cadre du Certificat d'Études Juridiques Internationales. Intitulé “Les obligations positives des États parties à la Convention européenne des droits de l’homme”, il est disponible en accès libre sur le site Le petit juriste.

Érythrée
Benjamin Flao et Nicolas Scharff
Glénat Collection Sillage - Les carnets du voyage
01/11/2004

Présentation de l’éditeur

Érythrée, en grec ancien, signifie rouge. La couleur de la mer qui longe ses côtes. Autrefois province éthiopienne, officiellement indépendante depuis 1993, l'Érythrée appartient depuis toujours à l'Abyssinie, considérée comme le berceau de l'humanité. Aujourd'hui, elle dévoile peu à peu son identité au monde qui ignore souvent son incroyable histoire. La reine de Saba et le roi Salomon, Hailé Sélassié le Ras Tafari, puis Rimbaud, Monfreid, Kessel et Pratt, ces noms évoquant tant de mystères sont liés à cette terre brûlée par le soleil. Benjamin Flao et Nicolas Scharff ont rapporté dans leurs carnets le témoignage personnel d'un pays âpre au peuple fascinant.

Une présentation plus étendue de l’ouvrage est disponible sur le site de Glénat.

Asmara et les causes perdues
Jean-Christophe Rufin
Gallimard Collection Folio
01/03/2001

Présentation de l’éditeur

Asmara, ancienne capitale coloniale italienne, dresse encore sur le sol d'Afrique ses palais romains, ses villas toscanes et ses colonnades vénitiennes. C'est dans ce décor baroque et nostalgique, isolé du monde par trente ans de guerre civile, que débarque, en 1985, un groupe d'humanitaires français, venus porter secours aux victimes d'une invisible famine qui fait rage quelque part, loin sur les hauts plateaux arides qui entourent la ville.

La suite de la présentation est disponible sur le site de l’éditeur.

À propos de l’auteur

Jean-Christophe Rufin, né en 1952, élu à l'Académie française en 2008, est passé de l'action humanitaire à l'action diplomatique. Il a dirigé de nombreuses missions humanitaires en Afrique et en Amérique pour Médecins sans frontières, a été attaché d'ambassade au Brésil, puis conseiller ministériel avant d'être nommé ambassadeur de France au Sénégal de 2007 à 2010. Son œuvre est essentiellement publiée chez Gallimard.

Une page internet condense la situation de l’Érythrée et de l’Éthiopie entre 1980 et 1997, tandis que la BBC revient sur la famine de 1984.

Rapports
Nombreuses contributions

Parmi les rapports récents :

Eritrea: Twenty Years of Independence, but still no Freedom d’Amnesty International (AI).

Hear Nor Evil: Force Labor and Corporate Responsability in Eritrea’s Mining Sector de l’ONG Human Rights Watch (HRW).

Un rapport contradictoire concernant l’extractiviste canadien Nevsun a été cependant mené en 2015 : Human rights impact assessment of the Bisha mine in Eritrea, un rapport sur le site de Nevsun que commente et relaie le “très positif” site d’informations en ligne TesfaNews.

Report of the detailed findings of the Commission of Inquiry on Human Rights in Eritrea du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (OHCHR).

Human Trafficking and Smuggling on the Horn of Africa-Central Mediterranean Route, un rapport de l’autorité intergouvernementale sur le développement ou Intergovernmental Authority on Development (IGAD), groupement régional associant huit pays est-africains : Djibouti, Érythrée (suspendu en 2007), Éthiopie, Kenya, Somalie, Soudan, Soudan du Sud et Ouganda.

The Human Trafficking Cycle: Sinai and Beyond de Mirjam van Reisen, Meron Estefanos et Conny Rijken, accessible sur le site de l’Europe External Policy Advisors (EEPA).