JAPON, MONDE FLOTTANT Cette émission a été diffusée la première fois en juin 2014

Lectures

L'économie du Japon
Évelyne Dourille-Feer
Éditions La Découverte - Collection "Repères économie" (3e édition)
01/2014

Présentation de l'ouvrage
Quelques dates clés
1868 : le Japon bascule du féodalisme à la modernité
1945 : le Japon capitule et est occupé.
1990 : sa reconstruction fera du pays une puissance industrielle, commerciale et financière qui le placera second dans le classement des économies mondiales, avant l’éclatement de la double bulle d'actifs, boursiers et immobiliers, avant la crise des subprimes sur le commerce mondial.
2011 : le triple choc de mars 2011 (tremblement de terre, tsunami et accident nucléaire) bouscule une nouvelle fois son redressement.
Avec l'arrivée au pouvoir du Premier ministre Shinzo Abe, fin 2012, des perspectives de rebond s'esquissent encore.
Docteure en sciences économiques, É. Dourille-Feer décrypte ici les nombreux défis du Japon du XXIe siècle dont ceux « du vieillissement démographique, de la sécurité nucléaire, de l'endettement public et d'une intégration harmonieuse en Asie ».

À propos de l’auteure
Ancienne étudiante à l'université de Keïo à Tokyo, Évelyne Dourille-Feer est diplômée des Langues orientales en japonais. Spécialiste reconnue de l'économie japonaise, elle est économiste au CEPII et chargée de cours à l'INALCO. Elle est aussi conseillère scientifique du Groupe d'analyses de la mondialisation mis en place par le CEPII et le Centre d’analyse stratégique du gouvernement français. France-Culture propose un entretien avec Evelyne Dourille-Feer dans l’émission animée par Dominique Rousset L'Economie en questions du 19 octobre 2013.

Atlas du Japon - Après Fukushima, une société fragilisée
Philippe Pelletier avec la cartographe Carine Fournier
Éditions Autrement (édition revue et augmentée)
09/2013

Présentation de l'ouvrage
Plus de 120 cartes pour comprendre les contrastes saisissants de cet archipel riche, complexe et varié. Cet atlas met en lumière les tensions intérieures d'un pays habité par sa propre histoire mais ultramoderne, grand pollueur mais soucieux d'écologie, pacifique mais tenté par les démonstrations de puissance….

À propos de l’auteur
Philippe Pelletier est professeur de géographie à l'université Lyon 2 et spécialiste du Japon. Il est l’auteur de La fascination du Japon : idées reçues sur l’archipel japonais (Le Cavalier bleu, 2012).
Pour le site GéoCarrefour, André Buisson propose la recension de ce livre, La fascination du Japon, qu’il oppose à l’ouvrage très polémiste de Stéphane Benamou de 1992 : 50 honorables raisons de détester le Japon.
Philippe Pelletier est intervenu dans l’émission « Culturemondes » de France Culture intitulée Du Sichuan à Port-au-Prince, gérer les catastrophes (2/4) - La société japonaise face à un désastre inédit. Il est aussi spécialiste du géographe Elisée Reclus.

L’éditeur Autrement propose par ailleurs une nouveau service payant intitulé La Cartothèque des Atlas (application en ligne).

Japon. La fabrique des futurs
Jean-François Sabouret
CNRS Editions
02/2011

Présentation de l'ouvrage
Un archipel des savoirs et des technologies. Depuis cent cinquante ans, les Japonais ont tout assimilé. Premier pays non-occidental à entrer dans le club des grandes nations industrialisées, il y est encore aujourd'hui. L'Asie le sait bien, qui prend modèle sur le Japon.
L’éditeur propose une revue de presse autour ce livre concis et précieux publié juste avant les catastrophes de 2011.

À propos de l’auteur
Spécialiste du Japon, ancien directeur du Réseau Asie&Pacifique, le sociologue Jean-François Sabouret est l’auteur ou le directeur éditorial de nombreux ouvrages consacrés au Japon. On peut l’écouter, lors de la sortie du livre Japon. La fabrique des futurs sur le réseau France-Info.

Plus récemment, le même éditeur propose un livre dirigé par l’architecte et anthropologue Philippe Bonnin intitulé Vocabulaire de la spatialité japonaise.

Journal des jours tremblants - Après Fukushima (précédé de "Trois leçons de poétique")
Yoko Tawada / Bernard Banoun (Traducteur)
Éditions Verdier
16/02/2012

Présentation de l'ouvrage et de son auteure
Yoko Tawada fut invitée à donner trois leçons de poétique à l'université de Hambourg. Elle prononce sa première conférence le 4 mai 2011, moins de deux mois après la catastrophe qui marque d'ores et déjà un tournant décisif de l'histoire du Japon moderne. Ces conférences sont l'occasion de s'interroger sur l'image du Japon en Occident depuis trois siècles. Après avoir tenté de concilier le strict isolement qui préservait sa culture avec l'établissement de relations commerciales très circonscrites, le Japon a fini par accueillir sans retenue la modernité occidentale. Les thèmes de ces leçons entrent de ce fait en résonance avec les textes que la romancière a publiés dans la presse germanophone en réaction à la récente catastrophe nucléaire.
La romancière fut d’abord publiée en Allemagne, avant de trouver un éditeur au Japon, puis en France, chez Verdier.
Le livre est largement présenté, avec extraits, sur le site de son éditeur Verdier.

 

L'Équivalence des catastrophes (Après Fukushima)
Jean-Luc Nancy
Éditions Galilée
03/2012

Présentation de l’éditeur
La catastrophe de Fukushima n’est pas considérée ici seulement comme le dernier désastre majeur qui oblige à repenser l’usage de l’énergie nucléaire. On envisage sa leçon de manière plus générale, en tant qu’elle manifeste l’interdépendance désormais inextricable des phénomènes dits « naturels » et des ensembles techniques, sociaux, politiques, économiques dont la connexion générale nous oppresse. Toutes les catastrophes ne sont certes pas équivalentes. Mais l’équivalence dont on veut parler ici est celle qui met en correspondance et qui fait circuler dans la communication et dans la consommation générales tous les éléments de notre existence – les vies, les biens, les forces, les énergies. Le signe et le porteur de cette circulation n’est autre que la valeur en tant qu’argent, ou valeur du « marché » : l’« équivalence générale » dont parlait Marx. C’est elle qui propage une catastrophe généralisée. Que veut dire « penser » dans cette condition qui est la nôtre ?.
Le site de l’éditeur propose ses publications des œuvres de Jean-Luc Nancy.
Le livre a été traduit en japonais et a été reçu au Japon avec un « certain retentissement ».
Une table ronde intitulée Figurer la catastrophe ? Enjeux esthétiques et éducatifs et organisée par l’École normale supérieure de Lyon interroge les modèles littéraires, graphiques et cimétographiques « en réponse au constat de Jean-Luc Nancy sur la "dé-nomination", la "défiguration" et la "décomposition" que charrie le mot "Fukushima" ».

À propos de l’auteur
Professeur émérite à l’université Marc Bloch de Strasbourg, Jean-Luc Nancy a enseigné en France et à l'étranger. Il est l'auteur de nombreux ouvrages. On peut l’écouter s'exprimer, en français, sur L'Equivalence des catastrophes - (Après Fukushima) lors d'une vidéoconférence interconnectée entre les universités de Strasbourg, Munich et Tokyo. À l’attention des très jeunes, il a publié en mars 2013 l'un des premiers Dialogues des petits Platons, La Possibilité d'un monde, constitué d'entretiens avec Pierre-Philippe Jandin.

 

Les évaporés
Thomas B Reverdy
Éditions Flammarion
08/2013

Présentation de l'ouvrage
Au Japon, lorsque quelqu'un disparaît, on dit simplement qu'il s'est évaporé. Personne ne le recherche : ni la police parce qu'il n'y a pas de crime, ni la famille parce qu'elle est déshonorée…
Une présentation détaillée et des extraits sont proposés sur le site de l’éditeur Flammarion.

À propos de l'auteur
Né en 1974, Thomas B Reverdy est l’auteur de plusieurs romans dont Les Derniers Feux et La Montée des eaux aux éditions du Seuil.

Le livre de Thomas B Reverdy est à ne pas confondre avec L’éléphant s'évapore (1993) de Haruki Murakami, traduit et réédité en 2011 chez Belfond.