KAZAKHSTAN, TIGRE D’ASIE CENTRALE ? Cette émission a été diffusée la première fois en mars 2008

Lectures

La GéoGraphie – Terre des Hommes
avec les conseillers éditoriaux et scientifiques de l’IGN et de la Société de Géographie
GLÉNAT

Le premier numéro de la nouvelle formule de « La GéoGraphie » arrive dans les kiosques .

1822-2008 : une revue qui vient de loin. On ne le sait guère : notre Société de géographie est née plus de soixante ans avant la National Geographic Society de Washington. Dès 1822, elle publie sa revue. Objectif : comprendre le monde, dans ses dimensions géographiques mais aussi humaines, culturelles, sociales, voire économiques ou politiques.

Aujourd’hui, avec son 1528e numéro, La GéoGraphie fait peau neuve ! Une revue trimestrielle de grande qualité.

Asie centrale : un enjeu géostratégique
Le Courrier des pays de l'Est - volume 1057
Documentation française
2 2006

Au sommaire notamment :

Un terrain de rivalités (M.-R. Djalili, T. Kellner) ; Quel rôle pour l'Union européenne ? (A. Liamine Salvagni) ; Plaque tournante du trafic de drogue (H. Mili) ; Crise écologique sans frontières (R. Genté).

Agenda

Exo - Architectures Paris autour du monde en 80 projets
Pavillon de l’Arsenal Centre d’information, de documentation et d’exposition d’urbanisme et d’architecture de Paris
Jusqu’au 30 mars 2008

« L’exposition présente toute une production architecturale extérieure à Paris, à

la France et à l’Europe communautaire devenue notre pré carré. Depuis Paris, les architectes prennent le large.

EXO comme exotique : l’exposition survole l’Europe pour gagner des destinations plus lointaines, souvent qualifiées d’exotiques.

EXO comme exercice : éternels candidats à la construction, les architectes revoient leur copie à chaque projet, exerçant leur regard dans des contextes divers. L’ouverture sur le monde leur permet d’accéder à d’autres types de commandes, de découvrir d’autres territoires et de renouveler leur créativité à des échelles inusitées. Autant d’expériences stimulantes dans la pratique du métier.

Plus de 80 projets témoignent de l’ouverture sur le monde d’une quarantaine d’agences d’architecture à travers des opérations en cours ou déjà réalisées ces dernières années.

Le voyage et l’échange sont constitutifs de l’architecture depuis que l’art de bâtir s’est érigé en discipline à la Renaissance. A la copie de l’antique et aux modèles démultipliés de l’éclectisme du XIXe siècle, l’architecture substitue aujourd’hui la création originale et signée. La quête des fondamentaux opérée au XXe siècle par le mouvement moderne a beaucoup contribué à l’autonomie de la discipline et à l’émancipation des architectes comme auteurs. La promesse d’une œuvre singulière, prend le pas sur la reproduction d’architectures référencées ou de modèles revisités. Au-delà de l’œuvre escomptée, l’attente des commanditaires porte sur la démarche, la gestion de projet et les techniques constructives.

Hors des frontières, l’architecte se sent paradoxalement plus libre et confiant. Il se révèle également intrépide et entreprenant : une sorte d’aventurier du monde contemporain. L’architecture est plus que jamais sans frontières et les architectes d’éternels globe-trotters. »

Florence Accorsie et François Lamarre,

Commissaires d’exposition.

Un ouvrage bilingue (français et anglais) rassemble 86 projets et réalisations extérieurs à l’Europe communautaire conçus et pensés par 36 agences parisiennes.