LA CARTOGRAPHIE DES ABYSSES : LA CONNAISSANCE (1/2) Cette émission a été diffusée la première fois en mai 2012

Lectures

Au cœur des océans - Les comprendre pour mieux les préserver
Françoise Latour
Glénat / Collection Mer et nature
20/10/2010

Cet ouvrage répond à des questions essentielles pour comprendre les océans afin de mieux les défendre. Une série de témoignages donne, de façon pratique et en s’appuyant sur des données chiffrées, les solutions pour les préserver.

À l’heure où ceux qui s’engagent pour défendre les océans sont de plus en plus nombreux, cet ouvrage fait le point sur les raisons d’une urgence.

La première partie présente la faune et la flore de ces océans. Qui sont-ils ? Que risquent-ils mais aussi que risque-t-on s’ils disparaissent ?
La seconde partie présente différentes initiatives de personnalités qui répondent aux dangers évoqués.


Les grands fonds marins - Voyage dans un monde inconnu
Robert Calcagno
Institut océanographique / Editions du Rocher
27/10/11

« Il a fallu attendre le XXe siècle pour atteindre le fond des fosses marines. Aujourd'hui, en dépit des progrès techniques, les abysses restent largement méconnus. On a pu les cartographier grâce à des sondages bathymétriques mais l'homme n'a vu de ses yeux qu'une infime partie – quelques kilomètres carrés – de leur immensité. Nous commençons seulement à les décrire et à les comprendre, et l'avenir nous réserve sans doute bien des surprises. Nous connaissons mieux la plupart des planètes de notre système solaire que les grands fonds marins. Modeste porte ouverte sur un monde difficilement accessible, obscur et d'autant plus fascinant, nous espérons que ce livre contribuera à le faire connaître et à le faire aimer, suffisamment pour donner envie à tous les lecteurs de nous aider à le protéger. » (Éditorial)

École polytechnique, école des Ponts et Chaussées, Columbia Business School. La carrière de Robert Calcagno est marquée par un engagement constant pour le développement durable des territoires et des sociétés. Après une expérience de chef d'entreprise et de responsable public, il rejoint en 2005 le cabinet du Prince Albert II de Monaco, puis est nommé membre du gouvernement princier en charge de l'équipement, de l'environnement et de l'urbanisme.

Directeur général de l'Institut océanographique, Fondation Albert Ier Prince de Monaco, depuis 2009, il est également président de Monaco Inter Expo S.A.M., membre du Conseil d'administration de la fondation Prince Albert II de Monaco et du parc national du Mercantour.


Les trésors des abysses
Daniel Desbruyères avec une préface de Gilles Boeuf
QUAE éditions / Collection Carnets de sciences
10/2010

Le domaine profond est un monde sans soleil et sans vie végétale. C'est l'immense majorité des eaux océaniques et plus de 90 % de notre biosphère, un vaste "continent" sombre où, selon Monod, « tout communique ».

Débutée dans la seconde moitié du XIXe siècle, l'étude de ce milieu a progressé au rythme des innovations technologiques puis du développement des engins submersibles, habités, télé-opérés ou autonomes, à partir de la moitié du XXe siècle. Durant les trente dernières années, une petite communauté de scientifiques a montré que ce milieu, loin d'être un immense désert hostile, peuplé de rares organismes, peut parfois se révéler riche de vie et receler d'importantes ressources minérales et énergétiques. Les limites de la vie ont été bousculées, de nouvelles théories sur son origine ont été proposées et des voies biologiques originales ont été décrites.

Ce livre invite le lecteur à plonger parmi ces "peuples de la nuit" : les très étranges organismes luminescents qui migrent dans la colonne d'eau, les peuplements luxuriants des sources hydrothermales et des sources froides, les jardins d'éponges et les récifs de coraux profonds, les cadavres de grands cétacés qui, en se décomposant, attirent une vie exubérante. Bonne exploration !

Daniel Desbruyères a été, durant plus de trois décennies, chercheur à l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), dont il a longtemps dirigé le département "Étude des écosystèmes profonds". Auteur de plus de quatre-vingt-dix articles et ouvrages scientifiques, il a été l'un des acteurs d'une des découvertes majeures de l'océanographie du XXe siècle : les sources hydrothermales profondes et les peuplements d'organismes qui y sont associés.

Agenda

Océan, climat et nous
Cité des sciences et de l’industrie (Paris), en partenariat avec Ifremer
du 6 avril 2011 au 30 juin 2012

C’est un fait : un changement climatique dû aux activités humaines est en cours. Or ce changement affecte l’océan qui occupe 70 % de notre planète : un régulateur primordial du climat. Les effets s’observent déjà à l’échelle du monde : fonte des glaces continentales et océaniques, montée des eaux, acidification de l’océan... Des incertitudes demeurent sur l’ampleur de ces phénomènes mais une chose est sûre : leur impact sur les sociétés humaines s’accentuera dans le demi-siècle à venir. Il nous faut anticiper et, pour nous adapter, mieux connaître l’océan et son rôle dans le climat, trouver des solutions applicables et acceptables par les populations. C’est à cette relation étroite et fragile entre le climat, l’océan et nous que cette exposition s’intéresse à travers trois thèmes en trois parcours :
- l’océan agit sur le climat ;
- l’océan se modifie ;
- l’adaptation de l’homme.

 

1. Comment L’océan agit-il sur le climat ?

Vénéré pour sa beauté, craint pour ses tempêtes mais largement exploité, l’océan reste encore mal connu. Il joue pourtant un rôle primordial dans la régulation du climat. Il absorbe 1/3 du CO2 que nous rejetons, stocke et transporte d’énormes quantités de chaleur, réfléchit les rayons solaires grâce à la banquise. Mieux connaître les interactions entre l’océan et l’atmosphère est essentiel pour éviter l’emballement du changement climatique. Que savons-nous des mécanismes intimes de l’océan au sein de cette machinerie complexe qu’est le climat ? Que nous apprennent les climats du passé ? Que pouvons-nous savoir de l’avenir ?

2. Comment l’océan se modifie-t-il aujourd’hui ?

Tous les océans communiquent pour former un seul océan mondial de 361 millions de km2, soit 97 % du volume d’eau de la Terre. Aujourd’hui encore, nous en savons moins sur lui que sur la Lune. Notre connaissance des reliefs océaniques n’a progressé que récemment, avec les observations des satellites qui complètent les mesures in situ. Ces observations montrent aussi que malgré son énorme inertie, l’océan est perturbé par les modifications du climat : les eaux se réchauffent, le niveau des mers monte, les eaux s’acidifient, la vie marine est affectée. Ces symptômes s’ajoutent aux effets déjà néfastes de la pollution et de la surpêche. Jusqu’où iront ces perturbations ?

3. Comment l’homme s’adapte-t-il à ces modifications ?

Même si nous parvenons à limiter les émissions de gaz à effet de serre, le changement climatique est en cours. D’ici 2100, selon les scénarios, les eaux pourraient monter de 20 cm à 1 m, touchant les 40 % de la population mondiale qui vivent à moins de 60 km des côtes. Exposition au risque climatique et niveau de développement économique ne sont pas les seuls facteurs de vulnérabilité. Aucune région du monde n’est a priori à l’abri. Les États devront s’adapter et le monde se trouve devant la nécessité de mener conjointement deux stratégies complémentaires : réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux changements inévitables.

Universcience, le nouvel établissement public associant la Cité des sciences et le Palais de la découverte nous propose le site de l'exposition : www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/expositions/ocean-climat-et-nous/