LAOS : UN NOUVEL ÉMERGENT ? Cette émission a été diffusée la première fois en mai 2013

Lectures

L'image du Laos - Au temps de la colonisation française (1861-1914)
Marion Fromentin Libouthet
L'HARMATTAN BROCHÉ
02/11/2012

Présentation de l'éditeur

Oublié de l'historiographie française, le Laos, dernier territoire à rejoindre l'Union indochinoise en 1893, est pourtant resté sous le protectorat de la France pendant près de soixante ans. Mais c'est en réalité dès les années 1860 que la France s'intéresse à ce pays. En effet, des missions scientifiques ou commerciales parcourent la rive gauche du Mékong tant par curiosité d'explorer des territoires jusque-là inconnus, que pour y préparer une éventuelle conquête coloniale de la France.

Ces missions, bientôt suivies des premiers voyageurs et fonctionnaires en poste au Laos, nous ont laissé de nombreux récits qui nous plongent au cœur des mentalités de la seconde moitié du XIXe et du début du XXe siècle, mentalités qui imprègnent la vision de l'Autre dans le cadre de la colonisation. Venus "apporter la civilisation et le progrès" aux Laotiens, les observateurs français se rendent rapidement compte que l'espoir de développer économiquement le Laos, bientôt surnommé le "poids mort de l'Union indochinoise", est un mirage.

Oublié du pouvoir central, et semblant ainsi préservé du reste de l'Indochine française, le Laos est alors apparu aux Français comme un nouvel Eden. Littéralement charmés par ce pays, certains d'entre eux en ont même adopté les us et coutumes, nous offrant ainsi une vision riche et complexe de l'Autre qui ne saurait être réduite au préjugé de race ou à son exotisme.

À propos de l'auteur
Marion Fromentin Liboulhet prépare actuellement une thèse de doctorat en histoire contemporaine à l'université de Nantes. Cet ouvrage, récompensé par la Société archéologique et historique de Nantes et de Loire-Atlantique, est issu de son mémoire de maîtrise en histoire contemporaine soutenu en 2005 à l'université de Nantes.

Explorations coloniales au Laos - Du Mékong aux Hauts Plateaux, itinéraire au coeur d'une passion française
Jules-François Harmand avec les illustrations de Eugène Burnand
SOUKHA
11/2010

Présentation de l'éditeur

L'enthousiasme de Jules Harmand est à la hauteur de sa détermination et de sa soif de connaissances. Comment exprimer avec plus de force cette passion française pour ces terres lointaines et somptueuses ? En deux explorations extrêmes, ce "baroudeur-scientifique" nous plonge dans les mystères de ce coin d'Indochine alors inconnu, le Sud Laos, et nous fait vibrer à l'unisson de ses découvertes et des mille périls que cet aventurier colonial surmonte, en 1877, le fusil toujours bien à portée de main. Car ce médecin de marine, ancien compagnon de Francis Garnier dans sa guerre contre les Pavillons noirs, a le courage chevillé au corps.

Quant à la diplomatie propre à ce genre d'expéditions audacieuses, elle s'exprime surtout par son inébranlable foi en la supériorité technique de la civilisation dont il porte haut le drapeau. Dans ce livre, illustré de nombreux dessins d'Eugène Burnand (1850/1921), l'auteur y délie sa plume comme il manie son fusil !

À propos de l'auteur
Jules-François Harmand eut une carrière diplomatique jusqu'en 1906. Il fut chargé en 1878 de l'organisation de la section indochinoise de l'Exposition universelle. Commandeur de la Légion d'honneur, il devint président de la Société de géographie à partir de 1912.

Auguste Pavie fait aussi partie de cette génération d'aventuriers passionnés, de haut-fonctionnaires et d'écrivains qui "firent" la Cochinchine. Ses archives sont conservées à la Bibliothéque de la ville de Dinan et un site lui est dédié : http://pavie.culture.fr/

Laos - Autopsie d'une monarchie assassinée
Mangkra Souvannaphouma
L'HARMATTAN
08/2010

Présentation de l'éditeur

Comment le Royaume du Laos a-t-il disparu, le 2 décembre 1975, dans l'indifférence générale du monde ? Créé en 1353 par le jeune prince Fa-Ngum, le royaume du Lane-Xang ("du million d'éléphants") devient un État indépendant en 1949, dans le cadre de l'Union française. Il est entraîné dans la guerre d'Indochine jusqu'en 1954, qui voit la naissance du parti communiste laotien, le Pathet-Lao, qui s'allie à Hô-Chi-Minh. Dès lors, le Laos tombe dans l'engrenage de la guerre du Vietnam, qui aboutit, en 1975, à la prise du pouvoir par le Neo Lao Hak Sat, pro-communiste vietnamien. La monarchie, vieille de sept siècles, est abolie et remplacée par une République démocratique et populaire proche du Vietnam communiste. En mars 1978, le roi, la reine, le prince héritier ainsi que tous les princes détenus dans la capitale royale de Luang-Prabang sont déportés dans l'indifférence des monarchies asiatiques et européennes ainsi que des États signataires des accords de Genève de 1962, qui reconnaissaient la souveraineté et la neutralité du royaume. Plus de 30 000 prisonniers politiques (fonctionnaires, militaires et étudiants) sont envoyés dans des camps de "samanâs", véritables goulags créés par les Lao-Viets : la plupart n'en reviendront pas.

À propos de l'auteur
Le prince Mangkra Souvannaphouma, né en 1938, officier-pilote de la Royal Lao Air Force et diplômé de l'Ecole supérieure de guerre de Paris, est le neveu du dernier souverain laotien, Savang Vatthana. De par ses fonctions auprès du Premier ministre, son père, Souvanna Phouma, du ministre de la Défense nationale et à l'État-major général, il est un observateur privilégié de la période dramatique dans l'histoire du Laos qui vit la monarchie disparaître au profit du régime communiste. Avec précision, il apporte des éléments inédits à la connaissance de l'histoire laotienne. Il est fondateur du Comité Lao pour la défense des droits de l'homme et animateur du site laosnet.

Mémoire du Laos
Geneviève Couteau
SOUKHA
07/2010

Présentation de l'éditeur

Au cœur de l'Asie du Sud-Est, le Laos, l'ancien "Royaume du million d'éléphants et du parasol blanc", réputé pour son art de vivre et la douceur de ses habitants, renaît aujourd'hui après une longue période de troubles et d'isolement.

Geneviève Couteau arrive au Laos en 1968 à la demande du prince et ministre Souvanna Phouma afin d'en exprimer "l'apparence et le mystère". À cette époque la plupart des villes sont isolées par la guerre mais les rites traditionnels sont toujours vivants.

L'auteur séjourne à Vientiane, à Luang-Prabang, à Vang Vieng et à Khong, dans le Laos du Sud. Elle participe aux bacis, mariages, incinérations, interroge les bonzes sur le bouddhisme laotien. Elle rencontre des lettrés et des poètes, des chefs de villages, des chefs de guerre, mais aussi une vieille princesse devenue bonzesse. Lors de son deuxième long séjour, en 1972, dans la province du sud, elle vit chez le prince Boun Om, frère du troisième personnage du royaume, les derniers jours d'un monde encore féodal.

Dans ce récit de voyage documenté, alerte, fourmillant d'anecdotes, de rencontres et de notations, comme le sont ceux du XIXe siècle, l'auteur nous livre aussi un itinéraire spirituel. "On ne revient pas semblable d'Asie", dit-elle. Ce livre, enrichi de croquis, de dessins et portraits pris sur le vif, fait revivre le Laos que beaucoup ont découvert comme le paradis sur terre malgré les drames qu'il a traversés.

À propos de l'auteur
Peintre, dessinateur, graveur, Geneviève Couteau, née à Paris en 1925, a eu plus de deux cent expositions personnelles en Europe, en Asie et à New-York. Considérée par la critique comme l'un des meilleurs dessinateurs de sa génération, elle a illustré de nombreux poètes dont Yves Cosson, disparu en 2012 http://editionsdupetitvehicule.blogspot.fr/2012/04/yves-cosson.html ou Norbert Lelubre.

L'éditeur Soukha a fait de l'extrême-Orient l'objet principal de son travail d'édition

Laos - Sociétés et pouvoirs
Sous la direction de Vanina Bouté et Vatthana Pholsena
Les Indes savantes
8/2012

Présentation de l'éditeur

Le Laos reste à l'heure actuelle l'un des pays les moins connus et les moins étudiés d'Asie. Enclavé entre des voisins puissants – la Chine, le Viêt Nam et la Thaïlande –, sa position géographique fait pourtant de ce petit État-nation, resté officiellement communiste depuis plus de 35 ans, une pièce cruciale sur l'échiquier politique régional. Après la "Libération", en 1975, qui a porté au pouvoir le Parti révolutionnaire populaire lao, puis un changement de cap en 1986, qui s'est traduit par une ouverture au marché, le Laos aborde le XXIe siècle entre pragmatisme économique et pesanteurs politiques et sociales.

Dans cet ouvrage, huit spécialistes du Laos, en histoire, anthropologie et sciences politiques, analysent à partir d'enquêtes de terrain inédites et centrées sur les mutations actuelles, les défis et les contradictions que ce pays – longtemps fermé à la recherche – doit surmonter à l'ère de la mondialisation. Leur approche contribue de manière originale à une meilleure connaissance de l'évolution actuelle d'un Parti-État qui se dit encore communiste, bien que déjà largement "post-socialiste", permettant la comparaison avec la Chine ou le Viêt Nam voisins.

À propos des auteurs
• Vanina Bouté est maître de conférences en ethnologie à l’université de Picardie, membre du Centre Asie du Sud-Est (CNRS-EHESS) et rattachée à l’Irasec, à Bangkok, depuis septembre 2012. Son site propose ses travaux en cours, ses publications et des articles à télécharger.
• Le post-doc­to­rat de Vatthana Pholsena à l’Asia Research Institute ( Singapour 2002/2004) lui permit, notam­ment, de publier l'ouvrage tiré de ses tra­vaux de thèse et inti­tulé Post-War Laos. The Politics of Culture, History and Identity. Elle fut recru­tée par la suite comme professeur-assistant à l’Université natio­nale de Singapour et a inté­gré l'Institut d'Asie orientale CNRS en 2007. Elle a participé au colloque « Femmes et guer­res »  qui eut lieu en 2009, à Ho Chi Minh-Ville.

Laos - Un pays en mutation
Vatthana Pholsena et une cartographie de Jean-Pierre Crivellari
BELIN - La documentation Française
10/2011

Présentation de l'éditeur

Situé à l'intérieur des terres de l'Asie du Sud-Est continentale, à l'ombre d'États au poids démographique et économique éminemment plus important, le Laos est encore un pays méconnu. Sa culture et son histoire renvoient pourtant à un passé riche et ancien, traversé par la relation multiloculaire entre civilisations des plaines et sociétés des hautes terres dont la complexité ethnique et culturelle ne cesse de surprendre.

Cette relation continue d'ailleurs d'exercer une influence profonde sur l'évolution du paysage économique, politique et sociale de l'État-nation. Délaissant le projet socialiste, à l'instar de ses alliés chinois et vietnamiens, le Laos ouvre à présent ses frontières économiques, porté par l'ambition périlleuse de retrouver une place en Asie, au carrefour des routes commerciales. Cet ouvrage propose d'étudier la trajectoire historique et politique du Laos pour tenter de mieux comprendre les grands défis et mutations qui saisissent le pays aujourd'hui.

À propos de l'auteur
Vatthana Pholsena est chargée de recherches en histoire contemporaine au CNRS et rattachée à l'Irasec (Singapour). Elle est l'auteur du Laos au XXIe siècle, les défis de l'intégration régionale (avec Ruth Banomyong, Irasec, 2004) et de Post-War Laos: the Politics of Culture, History, and Identity.

Du riz et des arbres - L'interdiction de l'agriculture d'abattis-brûlis, une constante politique au Laos
Olivier Ducourtieux avec une préface de Marc Dufumier
KARTHALA
12/2009

Présentation de l'éditeur

L'agriculture d'abattis-brûlis est aujourd'hui pratiquée par 40 à 500 millions de paysans dans les régions tropicales. Depuis plus d'un siècle, un discours dominant condamne ce mode de production ; qualifié d'archaïque et peu productif, il serait une cause majeure de déforestation. À Phongsaly, petite région du Nord-Laos, les pratiques paysannes d'abattis-brûlis se sont différenciées et diversifiées au cours de l'histoire récente, du fait d'une intervention croissante de l'État, tout en se révélant rationnelles. Les résultats locaux infirment les accusations récurrentes sur l'inanité économique et les dangers environnementaux des agricultures d'abattis-brûlis. Ils sont cohérents avec les recherches menées dans de nombreuses régions du monde : la plupart des critiques de ce système de production s'avèrent infondées.

À propos de l'auteur
Olivier Ducourtieux est aujourd'hui maître de conférences en agriculture comparée et développement agricole à AgroParisTech. Il a mené des projets de développement rural et de recherche de 1994 à 2004, à Phongsaly au Laos, dans les montagnes du Nord-Laos.

À propos de l'auteur de la préface
Marc Dufumier, ingénieur agronome, est l'un des spécialistes mondiaux de l'agriculture. Directeur de la chaire d'agriculture comparée à AgroParistech, il est régulièrement sollicité par les gouvernements étrangers pour les aider à réformer leurs systèmes agricoles. Il est l'auteur notamment du récent Famine au sud, malbouffe au nord : comment le bio peut nous sauver (NiL Éditions, 2012). Il plaide pour une agriculture inspirée de l'agroécologie. À ce titre, il est intervenant dans le documentaire diffusé sur ARTE et réalisé par Marie-Monique Robin, Les Moissons du futur.

Les avatars du don dans le Laos contemporain - Essai d'anthropologie politique
Léo Mariani avec une préface de Richard Pottier
CONNAISSANCES ET SAVOIRS
10/2012

Présentation de l'éditeur

Fruit d'une longue expérience de terrain, cet ouvrage explore le lien entre les changements sociaux qui ont affecté le Laos dans les dernières écennies du XXe siècle et l'évolution du rapport à la générosité, au don et au pouvoir dans la société lao contemporaine. Dans cette perspective, il ne s'applique pas seulement à saisir comment les hommes pensent le monde, mais aussi ce que la pensée des hommes fait au monde.

 

À propos de l'auteur
Léo Mariani est ethnologue et chercheur associé aux laboratoires CNRS Migrations et société (Urmis) et Anthropologie et psychologie cognitives et sociales (Lapcos). De 2004 à 2008, il a effectué ses recherches à Vientiane, la capitale laotienne, contribuant aussi à la presse lao en français. Il a soutenu sa thèse de doctorat en anthropologie sociale en 2008 à l'université Paris Descartes-Sorbonne sous la direction de Richard Pottier . Résidant aujourd'hui au Cambodge, il poursuit des recherches sur les Français d'origine cambodgienne de retour au pays, dans le cadre d'un programme post-doctoral du Centre d'études khmères (CKS). L'article de Mariani proposé par le site Ethnographiques rend compte des reflexions qui nourrissent sa démarche et sa méthode, méthode en acte dans ce livre.

À propos de l'auteur de la préface
Richard Pottier a longuement étudié les pratiques thérapeutiques lao. Il développe et approfondit actuellement des thèses antérieurement exposées dans l’Anthropologie du mythe (Kimé, tome 1, 1994), qui ont fait l'objet d'une récente parution d'un tome 2 chez le même éditeur, en 2012. Il s’agit en particulier de montrer, à travers le thème de la déesse du riz, comment le bouddhisme a entraîné une réinterprétation des signifiants issus du substrat prébouddhique et aussi d’analyser, à travers le thème de la fondation des dynasties, les conséquences de l’introduction de significations idéologiques dans le récit mythique.
R. Pottier est membre du Centre d'anthropologie culturelle de la faculté des sciences humaines et sociales - Sorbonne.

L'Asie du Sud-Est 2013 - Bilan, enjeux et perspectives
Sous la direction de Jérémy Jammes
LES INDES SAVANTES/IRASEC
02/2013

Présentation de l'éditeur

Chaque année, l'Institut de recherche sur l'Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec), basé à Bangkok, analyse les principaux événements politiques, économiques, sociaux, environnementaux ou religieux survenus dans l'ensemble du sous-continent asiatique. Établissant une rétrospective des faits majeurs de l'année 2012, ce livre aide à mieux comprendre les grands enjeux et les perspectives de l'année 2013 dans une région qui compte prés de 600 millions d'habitants et qui, plus que jamais, joue un rôle d'interface entre les grands pôles asiatiques et l'Occident.

Une vingtaine de chercheurs et d'experts offre un décryptage d'une actualité asiatique complexe, dense et dynamique. Le livre propose de nombreux outils pratiques sur l'Asie du Sud-Est : une chronologie des événements de l'année, les adresses des différents centres de recherche francophones et internationaux, une liste des formations et des centres de documentation relatifs à l'Asie du Sud-Est, une liste des principaux ouvrages publiés au cours de l'année, ainsi qu'un référencement des sites Internet institutionnels et communautaires sur la région.

À propos de l'auteur
Jérémy Jammes, directeur adjoint de l'Irasec à Bangkok, est docteur en ethnologie. Il s'est spécialisé dans l'étude des religions en Asie associant l'ethnologie à l'histoire et à la sociologie . À ce titre, il codirige avec Pascal Bourdeaux un ouvrage collectif ainsi qu'un numéro thématique (Social Compass, à paraître en 2013) sur le protestantisme évangélique en Asie du Sud-Est édité par la Société internationale de sociologie des religions.

Son ouvrage sur le caodaïsme, Les Oracles du Cao Dài, est en cours de publication (Paris, Les Indes savantes, à paraître en 2013).

Capitalismes émergents - Economies politiques comparées, Europe de l'Est et Asie du Sud-Est
François Bafoil
Les Presses de Sciences Po
09/2012

Présentation de l'éditeur

Les pays qui ont rompu avec le colonialisme ou le communisme inventent de formes nouvelles de capitalisme : prébendier, d'État socialiste, libéral, post-colonial et, plus rarement, de marché. Malgré l'absence d'institutions et de sources de développement endogènes, ils tirent leur force de l'ouverture de leur marché aux investissements étrangers – ouverture conditionnée par des négociations avec les ensembles régionaux que sont l'UE http://europa.eu/index_fr.htm et l'Asean http://www.asean.org/. Comparant plusieurs trajectoires nationales en Europe de l’Est et en Asie du Sud-Est, à différentes périodes de l’histoire, cet ouvrage examine les interactions entre le marché, la bureaucratie et les formes de domination politique. Il montre comment se construisent les marchés économiques sous l’effet de la violence exercée par les coalitions politiques, souvent en relation avec des partenaires étrangers.

À propos de l'auteur
François Bafoil est sociologue, directeur de recherche CNRS au Centre d'études et de recherches internationales (CERI) http://www.sciencespo.fr/ceri/fr. Il enseigne la sociologie du communisme et du postcommunisme dans le cadre du premier cycle de Sciences Po Paris à Dijon, ainsi qu' en Master à Sciences Po Paris, et à Berlin, au Centre international de formation européenne (CIFE) http://www.cife.eu/

Le Roi de l'opium et autres enquêtes en Asie du Sud-Est
William-T Vollmann, traduction de Jean-Paul Mourlon
TRISTRAM BROCHÉ
16/02/2011

Présentation de l'éditeur

Durant toutes les années 1990, William T. Vollmann n'a cessé de parcourir l'Asie du Sud-Est, ses jungles, ses villages, ses capitales. Au Cambodge, il est parti sur les traces de Pol Pot et des Khmers rouges. En Thaïlande, il a exploré les réseaux de la prostitution, allant jusqu'à enlever une enfant qui avait été vendue comme esclave sexuelle. En Birmanie, il a rencontré le chef révolutionnaire Khun Sa, connu comme étant le principal producteur d'opium du "triangle d'or". Au Japon, il a enquêté auprès des yahuzas et s'est intéressé à ces "intouchables" qu'on appelle les Burahumin. Le livre inaugure une série de volumes, dont les suivants seront consacrés aux enquêtes que William Vollmann a menées en Afrique et dans le monde musulman, dans l'ancienne Yougoslavie, ainsi que dans les pays d'Amérique du Nord et du Sud. Ces textes impressionnent autant par la profondeur de leurs vues et leur puissance d'expression que par l'engagement de l'auteur. S'il a vécu les situations qu'il nous raconte (à la première personne), Vollmann donne surtout la parole aux protagonistes eux-mêmes, qu'ils soient victimes ou bourreaux. Il fait entendre leurs récits, leurs justifications. Et ce faisant apparaissent des vérités dont seule la littérature, portée à ce niveau d'humanité et d'empathie, peut rendre compte.

À propos de l'auteur
William T Vollmann est né à Los Angeles, en 1959. Auteur d'une douzaine de romans et d'essais, dont Le Cycle des sept rêves, auquel appartient La Tunique de Glace. Considéré par la critique comme l'un des plus grands écrivains de sa génération, il a remporté en 2005 le prestigieux National Book Award.

Le Livre de la voie et de la vertu, composé dans le VIe siècle avant l'ère chrétienne.
Lao Zi
Hachette/ BnF Édition 1842

À lire sur le site Gallica de la Bibibliothèque nationale de France

Le Livre de la voie et de la vertu, composé dans le VIe siècle avant l'ère chrétienne (Lao Zi, dans son édition de 1842)
Les Notices sur l'Indo-Chine, Cochinchine, Cambodge, Annam, Tonkin, Laos, Kouang-Tchéou-Ouan de Pierre Nicolas (Éd. 1900)
• Le Laos annamite : régions des Tiêm (Ailao), des Moïs et des Pou-Euns de Charles Lemire (Éd. 1894)
• Les Notes sur le Laos d'Etienne Aymonier (Éd. 1885)

L'éditeur Hachette, en partenariat avec le service numérique de la Bnf, associé à la société d'impressions à la demande Lightning Source, propose la réédition de 30 000 ouvrages sur les 200 000 numérisés par la Bnf sur son site.