LE BOUCLIER ANTIMISSILE Cette émission a été diffusée la première fois en décembre 2007

Lectures

Europe/Etats-Unis : Valeurs communes ou divorce culturel ?
Bruno Tertrais
Editeur : Fondation Robert Schuman Collection: Note n° 36

Dans un contexte international où les défis de sécurité mettent en jeu la relation entre l'Union européenne - et ses Etats membres - et les Etats-Unis, la Fondation Robert Schuman publie, dans sa collection de « Notes », une étude de Bruno Tertrais intitulée « Europe/Etats-Unis : valeurs communes ou divorce culturel ? ».

Depuis la fin de la guerre froide, et surtout depuis le 11 septembre 2001, les deux thèses concurrentes de l'identité des valeurs et du « divorce culturel » se font face dans le débat euro-américain. Cette antinomie forme le point de départ de l'analyse développée par l'auteur qui réfute ces deux hypothèses en les renvoyant dos à dos. En effet, l’auteur suggère que le débat transatlantique sur les valeurs révèle une opposition entre modèles de préférences culturelles, politiques et sociales qui traverse, même si c'est de manière différente, l'ensemble européen comme l'ensemble américain. Il tente dès lors de positionner le débat sur les valeurs transatlantiques dans un contexte plus large : existe-t-il un ensemble occidental dont les valeurs le distingueraient du reste du monde ?

Cette étude démontre, in fine, sur la base d'une documentation particulièrement fournie, qu'il existe encore un socle culturel commun entre les Etats-Unis et l'Europe, mais qu'une exception américaine tend à s'accentuer et à éloigner les Etats-Unis du reste du monde occidental.

Bruno Tertrais est maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), chercheur associé au Centre d'études et de recherches internationales (CER) et membre de l'Institut international d'études stratégiques de Londres (IISS). Il a été précédemment en poste à l'Assemblée de l'OTAN, au ministère de la Défense et à la RAND Corporation (Etats-Unis). Il est l'auteur, entre autres publications, de La guerre sans fin aux éditions Le Seuil et vient de produire récemment un autre ouvrage : Dictionnaire des enjeux internationaux aux éditions Autrement, Paris, 2006.

La Russie
Questions internationales n°27
La Documentation Française
09&10/2007

Quinze ans après l’effondrement de l’URSS qui l’avait privée des conquêtes territoriales accumulées au cours des trois siècles précédents, plongée dans une dépression économique sans précédent, bousculé tous ses repères idéologiques, identitaires et sociaux, la Russie veut à nouveau faire entendre sa voix. Elle sort profondément transformée des huit années de présidence de V. Poutine, avec une économie en pleine croissance et une stabilité retrouvée. Mais elle continue à soulever de nombreuses interrogations. Qui gouverne la Russie ? Est elle une démocratie ? Son redressement économique est-il durable ? Quelles sont ses ambitions internationales ? La classe moyenne russe existe-t-elle ? A-t-elle renoncé à ses rêves ?…

Vertiges de la puissance Le « moment américain » au Moyen-Orient
Philippe Droz-Vincent
Editions La Découverte
09/2007

Avec la fin de la Guerre froide et les perspectives de « nouveau siècle américain », puis face aux difficultés à accroître l’influence américaine à l’extérieur, notamment au Moyen-Orient, les États-Unis ont dû redéfinir leur positionnement stratégique dans le monde. L’après-11 septembre a accéléré ce processus, inaugurant la rencontre explosive entre la terreur et la puissance impériale américaine autour de la « guerre globale contre le terrorisme ». Au terme d’une longue enquête dans les coulisses du pouvoir à Washington, Philippe Droz-Vincent apporte un éclairage inédit sur cette mutation en analysant les modalités de la prise de décision au sein l’administration américaine en matière de politique étrangère. Étudiant les conséquences de la nouvelle diplomatie des États-Unis au Moyen-Orient, il propose, dans ce livre extrêmement documenté, des réponses argumentées aux questions que soulèvent ces mutations. Pourquoi la riposte s’est-elle focalisée sur cette région, donnant naissance à cet aberrant « moment américain » au Moyen-Orient ? Pourquoi les États-Unis se sont-ils précipités dans un conflit sans issue ? Pourquoi les contrepoids démocratiques dans ce pays (opposition, jeu des institutions, médias, opinion publique…) ont-ils échoué à contrer l’entêtement aveugle de l’administration Bush ? Enfin, alors que perduraient les crises irakienne, iranienne, libanaise et palestinienne, cet ouvrage s’interroge sur les perspectives restant ouvertes aux décideurs de Washington. (© ww2.editionsladecouverte.fr)

Agenda

International Slavery Museum Liverpool, Capitale Européenne de la Culture en 2008


En 2003, le Ministre de la Culture Britannique, Tessa Jowells, annonce la nomination de Liverpool au titre de Capitale Européenne de la Culture pour l’année 2008. Depuis, tous les acteurs de cette cité portuaire du Nord Ouest de l’Angleterre se sont mobilisés pour mettre au point un programme d’événements digne de l’honneur reçu.

De nombreuses manifestations et événements ont déjà vu le jour depuis cet automne 2007.

Parmi celles-ci, retenons l’ouverture du Musée International de l’Esclavage.

Cette année, l’Angleterre commémore les 200 ans de son l’abolition. En France, la révolution avait été la première à l’abolir en 1794 mais Napoléon Bonaparte cru bon de le rétablir. Il ne sera définitivement banni qu’en 1815. Pour marquer cette commémoration, la ville de Liverpool, Capitale Européenne de la Culture en 2008 et l’un des ports les plus importants de la traite négrière, inaugure le premier musée international sur l’esclavage. Une partie de ce musée est dédiée à la musique à travers un programme multimédia et audiovisuel réalisé par Mondomix en collaboration avec la Médiathèque de Belgique et Radio France International.