LE CYBERESPACE Cette émission a été diffusée la première fois en avril 2009

Lectures

Problèmes politiques et sociaux n° 953 La délinquance électronique
Nacer Lalam
La documentation Française
10/2008

Piratage des données personnelles, escroqueries, vulnérabilité des systèmes numériques, guerre de la communication, déploiement des réseaux terroristes... Toutes ces questions liées à la montée de la cybercriminalité engendrent une inquiétude croissante et font de la délinquance électronique un enjeu crucial. L'ensemble des infractions pénales commises sur les systèmes électroniques et les réseaux informatiques, notamment internet, dépassent aujourd'hui les atteintes à la vie privée pour menacer des infrastructures d'importance vitale et affecter le fonctionnement de l'économie et des institutions._Un dispositif législatif conséquent a déjà été mis en œuvre, de la " Loi pour la confiance dans l'économie numérique " à la "Loi pour la protection de l'enfance", et de multiples activités se sont développées (médias spécialisés, formation de responsables de sécurité des systèmes d'information, logiciels de protection...) pour lutter contre cette nouvelle forme de criminalité. Ce dossier éclaire les nombreuses facettes du phénomène : types d'infractions, modes opératoires, profils des hackers et délinquants de tous ordres. Il présente parallèlement les moyens dont se sont dotés la France et ses voisins européens pour répondre à ces risques d'un nouveau genre.

Ce dossier éclaire les nombreuses facettes du phénomène : types d'infractions, modes opératoires, profils des hackers et délinquants de tous ordres...

Les grands axes du dossier :

- Définitions et mesure du phénomène : Le cadre d'analyse - Évolution de la cybercriminalité.

- Une délinquance aux multiples facettes : L'ordinateur comme cible de la criminalité- L'ordinateur au service de la criminalité.

- Les moyens de lutte contre la cybercriminalité : Les dispositifs nationaux - L'arsenal juridique français - La coopération internationale : une nécessité.

Territoires et cyberespace en 2030
Pierre Musso et Sylvie Esparre
La documentation Française Collection Travaux Délégation interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires (DIACT)

Une étude innovante s'ouvrant sur de nouvelles perspectives pour le développement territorial.

L'Internet, les systèmes d'information des organisations, les mondes virtuels, la blogosphère, " le web 2.0 " constituent le cyberespace planétaire. Ce nouveau monde d'actions et d'échanges, se superpose aux territoires dont il modifie les frontières. Comment s'articule chaque territoire avec le cyber, alors que nous évoluons quotidiennement de l'un à l'autre ? Comment penser, représenter et habiter le cyberespace au moment où certains sites Internet proposent déjà de nouvelles cartes et permettent de s'immerger dans un territoire simulé ? Qu'en sera-t-il en 2030 avec la banalisation de l'électronique dans l'environnement et avec " l'Internet des objets " ? Cet ouvrage collectif, fruit d'un groupe de prospective de la DIACT et de France Télécom, livre quelques réponses sous forme de scénarios exploratoires, mais aussi d'images et de récits fictifs d'acteurs. Il combine approches prospectives et démarches créatives. Il propose également une vision stratégique pour l'action publique dans les vingt ans à venir. Il invite ainsi à la formation d'un " État-Pollen " capable de disséminer et de mutualiser les capacités d'anticipation et de vision à long terme relatives à ce nouveau monde qui s'esquisse et ouvre des perspectives intéressantes pour les collectivités territoriales.

Le Monde en 2009 Courrier international - hors-série

12/2008

1929, 1939, 1989, 2009…

« Jamais il n’y eut autant d’espoir. Et jamais non plus il n’y eut autant de pessimisme. L’année 2009 s’annonce donc comme Janus, à deux faces. La face brillante est noire comme Obama. La face sombre est blanche comme un hiver de dépression. Dans ce hors-série préparé par les meilleures plumes de The Economist et de la presse mondiale, on trouvera donc des raisons d’espérer, mais aussi des raisons de craindre le pire.

“Quand George W. Bush se retirera, le monde poussera un soupir de soulagement”, a déclaré Barack Obama au cours de sa campagne. Le 20 janvier, ce sera chose faite. En mettant en couverture le visage du nouveau président, nous voulons croire au sursaut des Etats-Unis après huit ans d’erreurs – et d’inaction sur certains thèmes sociaux. Obama aura fort à faire sur le plan intérieur, entre la remise à flot de l’industrie automobile et la mise au point d’une véritable couverture santé. Et, sur le plan international, certains l’imaginent en grand faiseur de paix, en Irak, en Palestine, au Cachemire, tandis que d’autres le voient en chevalier blanc de la lutte contre le réchauffement climatique. Est-ce trop lui demander ? Hillary Clinton devrait en tout cas le seconder avec efficacité en tant que secrétaire d’Etat. C’est sa seule chance de se placer pour 2012 au cas où.

Maintenant, la face sombre. A la fin de ce hors-série, vous trouverez les prévisions économiques pays par pays – elles ne sont guère réjouissantes. La France devrait rester en récession une bonne partie de l’année, tout comme le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie et, bien sûr, les Etats-Unis. Tout au long de l’automne, les différents plans mis en œuvre par les gouvernements n’ont pas réussi à enrayer la chute des Bourses (alimentée par une spéculation à la baisse), ni à rassurer les grandes entreprises qui coupent dans les budgets et licencient, accélérant ainsi la venue d’une crise qu’elles redoutent. Barack Obama a réuni autour de lui une équipe d’économistes de premier plan, qui ont moins de connexions avec Wall Street que l’équipe Bush. Est-ce assez pour enrayer cette spirale du vide ? Pas sûr.

En attendant que l’activité reparte pour de bon, il faudra se contenter de loisirs gratuits en 2009 – par exemple, en célébrant tous les anniversaires qui s’annoncent. Je cite dans le désordre : les 50 ans de la révolution cubaine, les 60 ans de l’OTAN, les 70 ans de la Seconde Guerre mondiale, les 80 ans de la Grande Dépression, les 90 ans du traité de Versailles, et bien évidemment les 20 ans de la chute du mur de Berlin et de l’implosion du bloc soviétique. Cette longue liste donne à méditer. C’est comme si en 2009 le monde se retournait sur lui-même pour revivre en une seule année quelques pages de son histoire. Un peu de diplomatie façon Versailles, une crise façon 1929, le retour d’une sorte de guerre froide, etc. Espérons seulement que, ni du côté de l’Inde ou du Pakistan, ni du côté de l’Iran ou d’Israël, les faucons n’aient pas le dessus, entraînant le monde dans une guerre inutile. »

Philippe Thureau-Dangin – Rédacteur en chef du Courrier international.