LES OGM, DEJA DANS L'UE (2/2) Cette émission a été diffusée la première fois en septembre 2014

Lectures

Notre poison quotidien - Le monde selon Monsanto - Les moissons du futur
Marie-Monique Robin
ARTE Éditions
09/2013

Présentation de l’éditeur

Notre poison quotidien : Cette enquête explore la manière dont sont évalués et réglementés les produits chimiques, qui entrent en contact avec notre alimentation (pesticides, additifs et plastiques alimentaires) et le lien potentiel entre l'exposition à ces substances et certaines maladies chroniques, comme les cancers, les maladies neuro-dégénératives, comme le syndrome parkinsonien, les troubles de la reproduction (stérilité), le diabète et l'obésité.

Le monde selon Monsanto : de la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien : implantée dans quarante-six pays, l’entreprise Monsanto est devenue le leader mondial des OGM, mais aussi l'une des entreprises les plus controversées de l'histoire industrielle. Depuis sa création en 1901, la firme a accumulé des procès en raison de la toxicité de ses produits, mais se présente aujourd'hui comme une entreprise des "sciences de la vie" convertie aux vertus du développement durable. À partir de documents inédits, de témoignages de victimes, de scientifiques et d'hommes politiques, Le monde selon Monsanto reconstitue la genèse d'un empire industriel qui a grand renfort de mensonges, de collusion avec l'administration américaine, de pressions et de tentatives de corruption est devenu le premier semencier du monde, permettant l'extension planétaire des cultures OGM sans aucun contrôle sérieux de leurs effets sur la nature et la santé humaine.

Les moissons du futur : Ce documentaire tente de montrer qu'il existe des alternatives viables d'un point de vue agronomique et économique au modèle agro-chimique, basées sur l'agro-écologie et l'agriculture familiale, qui permettront à tous les habitants de la planète de se nourrir (ce que n'est pas parvenue à faire l'agriculture chimique).

Printemps silencieux - 4e édition
Rachel Carson avec une préface de Al Gore et la traduction de Jean-François Gravrand et Baptiste Lanaspeze
Wildproject éditions
05/2014

Présentation de l’éditeur

Premier ouvrage sur le scandale des pesticides, Silent Spring, publié aux États-Unis en 1962, a entraîné l'interdiction du produit chimique DDT aux États-Unis. Cette victoire historique d'un individu contre les lobbies de l'industrie chimique a déclenché au début des années 1960 la naissance du mouvement écologiste.

En étudiant l'impact des pesticides sur le monde vivant, du sol aux rivières, des plantes aux animaux, et jusqu'à l'ADN, ce livre constitue l'exposition limpide, abordable par tous, d'une vision écologique du monde.

Près de 50 ans après sa conception, traduit en 16 langues, Printemps silencieux n'est pas seulement un best-seller : c'est un monument de l'histoire culturelle et sociale du XXe siècle.

À propos de l’auteure

Un site est dédié à la zoologiste, biologiste et écrivaine Rachel Carson née en 1907 et décédée il y a 50 ans.

The Sea Around Us, film documentaire américain réalisé par Irwin Allen, sorti en 1953 et inspiré du livre écrit par Rachel Carson, raconte la vie dans les océans et la vie des océans.

Le livre La mer autour de nous, best-seller en 1951 (traduit en français chez Stock dès 1952) a été récemment traduit et publié par l'éditeur Wildproject.

La vie n'est pas une marchandise - Les dérives des droits de la propriété intellectuelle
Vandana Shiva avec une traduction de Lise Roy-Castonguay
Éditions de l'Atelier
09/2004

À propos du sujet

Jusqu'aux années 1980, seuls les déposants et les examinateurs d'une demande de brevet, ainsi que leurs avocats, se préoccupaient de la propriété intellectuelle des inventions, alors essentiellement des machines et des produits chimiques. Deux événements vont transformer la question des brevets en un enjeu politique crucial.

Le premier a été la décision de la Cour suprême des États-Unis de traiter la vie comme une invention (la première bactérie génétiquement modifiée en 1972 est brevetée avec l'autorisation de la Cour Suprême en 1980, le premier maïs OGM est breveté en 1985 sous l'administration Reagan) et, par conséquent, de permettre à l'Office des brevets de ce pays d'accorder des brevets sur le vivant ( (la première souris est brevetée en 1988).

Le second a été l'insertion par les États-Unis des droits de propriété intellectuelle (DPI) dans l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT 15 avril 1994, article IV-5).

Les brevets sur les formes de vie découlant de la biotechnologie ont engendré des conflits d'ordre moral, écologique, économique et politique.

L'auteur montre dans son ouvrage qu'en fait, trop souvent, ce sont le savoir indigène et les innovations traditionnelles qui font l'objet de ces brevets détenus par des multinationales.

Ces brevets servent alors de mécanisme de contrôle aussi bien des matières premières que des marchés du tiers-monde.

À propos de l’auteure

Vandana Shiva, physicienne indienne et écologiste de renommée internationale, a réorienté sa carrière pour se battre contre la privatisation des semences agricoles, pour la survie de la biodiversité des semences et pour la liberté et la dignité des paysans.

Prix Nobel alternatif de la paix (Right Livelihood Award) en 1993, Vandana Shiva est l'auteure notamment de Biopiracy : The Plunder of Nature and Knowledge (South End Press, 1996). Traduit en français en 2002 et épuisé il est toujours accessible dans son édition originale.

Elle a fondé l'association "Navdanya", association pour la conservation de la biodiversité et la protection des droits des fermiers, et est à l’origine d’un conservatoire redistibutif de semences agricoles traditionnelles surnommé « l’Arche de Noé », et à la philosophie bien éloignée de celle de la méga banque de germoplasmes du Spitzberg. Vandana Shiva a lancé en 2012 un mouvement international pour la liberté des semences : "Seed Freedom".

Le site internet de "Navdanya" propose de télécharger le livre The GMO Emperor Has No Clothes-A Global Citizens Report on the State of GMOs.

Lionel Astruc a publié en 2011 Vandana Shiva - Victoires d'une Indienne contre le pillage de la biodiversité. Auteur et journaliste, diplômé de Sciences Politiques, Lionel Astruc a publié une dizaine d'ouvrages consacrés aux thèmes de l'écologie et de l'économie solidaire.

Impact des OGM sur les exploitations agricoles
Haut Conseil des biotechnologies
La Documentation française
2014

Présentation de l’ouvrage

Les premières plantes génétiquement modifiées (PGM) ont été cultivées dès 1996 aux États-Unis. (En fait on peut parler de seconde génération puisque les premiers résultats obtenus, notamment sur le tabac, datent de 1983.)

Compte tenu des nombreux objectifs que donne l'ouvrage, l'analyse se limite aux cultures d'intérêt agronomique pour la France (maïs, colza, soja, blé, betterave et pomme de terre) et à l'impact des PGM sur les exploitations agricoles.

Graphiques, tableaux et notes de bas de page concourent à sa clarté pour une étude qui reste néanmoins plutôt technique.

Le site de La Documentation française offre une présentation des ouvrages élaborés par le Haut Conseil des biotechnologies. Plus de détails concernant l'ouvrage et ses auteurs sur le site de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA).

Le Haut Conseil des biotechnologies (HCB), créé par la loi du 25 juin 2008 relative aux organismes génétiquement modifiés (OGM), est une instance indépendante chargée d’éclairer la décision publique sur toutes questions intéressant les biotechnologies et particulièrement celles relatives aux organismes génétiquement modifiés (OGM).

Le HCB, structure originale dans le paysage européen, remet chaque année un rapport d’activité au Gouvernement et au Parlement. Ces rapports, ainsi que les communiqués de presse, sont publiés et téléchargeables.

Le Haut conseil des biotechnologies a organisé, le 29 avril 2014 à Paris, un colloque consacré à la politique européenne de brevetage des gènes. Pour la présidente de son comité économique, éthique et social, la juriste Christine Noiville, les brevets doivent être réservés aux véritables innovations.

Le sol, la terre et les champs - Pour retrouver une agriculture saine
Claude Bourguignon et Lydia Bourguignon
Le sang de la Terre
05/2008

Présentation de l’éditeur

Le labour et les techniques d'agriculture intensive continuent néanmoins à être utilisés. Claude Bourguignon estime qu'on perd aujourd’hui sur un sol d'agriculture conventionnelle « 10 tonnes de sol par hectare et par an » en moyenne (dans certains cas, on atteint 100 tonnes par hectare et par an pour les zones où le sol est plus fragile).

S'appuyant sur les expériences réussies d'autre forme d'agriculture dite biologique et sur les dernières recherches en microbiologie du sol, Claude et Lydia Bourguignon proposent dans ce livre une nouvelle voie pour l'agriculture du XXIe siècle.

L'agrologie, sciences de l'agriculture écologique, est fondée sur une perception fine des relations complexes qui unissent le sol, les microbes, les plantes, les animaux et l'homme. Elle développe l'usage de nouvelles espèces déjà sélectionnées par la nature pour leur aptitude à restructurer les sols, à récupérer les engrais lessivés par les pluies, à pousser sur des sols pauvres ou arides.

Dans cette nouvelle édition revue et augmentée de cet ouvrage de référence, les auteurs, remettant en cause le labour, exposent une nouvelle évolution verte, qui par l'application des lois de la biologie des sols, permet de restaurer une fertilité durable grâce à des techniques comme le semis direct sous couvert, le bois raméaux fragmentés (BRF), le compost, etc.

À propos des auteurs

Lydia Bourguignon, maître ès sciences et spécialisée en œnologie et Claude Bourguignon ingénieur agronome et docteur ès science ont fondé leur propre laboratoire de recherche et d'expertise en biologie des sols : LAMS. Ils ont effectué plus 5000 analyses complètes de sol et organisent des conférences à travers le monde.

Les auteurs ont également préfacé Introduction à la Permaculture de Bill Mollison.

Une brève histoire de l'extinction en masse des espèces
Franz-J Broswimmer avec une traduction et une préface de Jean-Pierre Berlan
AGONE
03/2010

Présentation de l’ouvrage

Adoptant une approche pluridisciplinaire, Franz Broswimmer (chercheur au Centre de recherche sur la mondialisation à l'Université d'Hawai-Manoa) décrit, de la révolution néolithique à la globalisation capitaliste, les racines sociales et historiques de la dégradation environnementale qui entraîne la fin des sociétés humaines. Enfin l'auteur esquisse d'incontournables alternatives. Une première traduction de ce livre est parue sous le titre Ecocide (Parangon, 2003) que commente la revue en ligne des sciences de l'environnement Vertigo.

Cette nouvelle édition, revue et augmentée, du livre de Franz Broswimmer est préfacée par son traducteur, Jean-Pierre Berlan, ancien directeur de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) qui a dirigé en 2001 l'ouvrage Guerre au vivant publié chez Agone.

On peut écouter la conférence de Jean-Pierre Berlan sur les OGM lors du Campus Vert de Strasbourg de ce 24 mai 2014.

La mort est dans le pré
Éric Guéret
L'Harmattan
21/03/2013

Ce film, diffusé initialement par France 2, met en lumière les conséquences de l’utilisation massive de pesticides et d’engrais sur la santé des agriculteurs.

Plus de détails sur le site de son distributeur, L'Harmattan.