LES OGM, ETAT DES LIEUX (1/2) Cette émission a été diffusée la première fois en septembre 2014

Lectures

L'Occident face à la nature - À la confluence des sciences, de la philosophie et des arts
Sylvine Pickel Chevalier
Le Cavalier Bleu - Collection Idées reçues
03/2014

Présentation de l’éditeur

Menacée, exploitée, mais aussi capable de réactions dévastatrices, la nature est au centre des sociétés occidentales modernes et notre perception est largement conditionnée par les idées reçues : on magnifie un "âge d'or" où l'homme aurait vécu en harmonie avec la nature, on accuse la Révolution industrielle et le tourisme de masse de la détruire à petit feu et l'on se réfugie dans une "révolution durable" qui serait garante d'une bonne relation à la nature.

On le constate, la nature est loin d'être une simple réalité physique immuable. Elle est au contraire une construction sociale évolutive, héritage de notre histoire et de ses transformations culturelles, économiques et sociales.

À propos de l’auteur

Sylvine Pickel Chevalier est géographe et maître de conférences à l'université d'Angers.

L'éditeur propose sur son site, le sommaire et des extraits de l’ouvrage, ainsi que des entretiens filmés de l'auteure.

L'étude de Sylvine Pickel Chevalier a été accompagnée par l’association "Terre des sciences" dont l'université d’Angers est une partenaire permanente.

La démocratie environnementale
Conseil d'État
La Documentation française
2013

Présentation de l’éditeur

Le droit de participer à l'élaboration des décisions publiques est une exigence internationale, européenne et d'ordre constitutionnel (article 7 de la Charte de l'environnement de 2004). Alors que se sont multipliées les procédures de débat public et de concertation, peut-on parler de démocratie environnementale ?

Le Conseil d'État apporte ici sa contribution. Au cours d’un cycle de six conférences, organisées au Palais Royal, des praticiens du droit, des universitaires et des experts livrent leur témoignage sur des questions essentielles : les enjeux de la participation du public, le développement des enquêtes publiques, le rôle des études d'impact et les mécanismes de l'évaluation environnementale, le respect du droit à l'information du public.

À propos du sujet

La Charte de l'environnement est un texte de valeur constitutionnelle, préparé durant quatre ans par une commission présidée par le professeur Yves Coppens. La Constitution française intègre alors les droits et les devoirs fondamentaux relatifs à la protection de l'environnement dont trois trois grands principes sont établis : le principe de prévention, le principe de précaution, et le principe de pollueur-payeur.

Chargé de dire le droit et de trancher les litiges entre l'administration et les citoyens, le Conseil d'État doit concilier défense des droits individuels et protection de l'intérêt général. Une vidéo rend compte de son rôle et de sa place dans l'appareil d'État. Parmi d'autres vidéos, dont celles des colloques, on peut suivre les tables rondes qui ont clôturé le débat sur la "démocratie environnementale" dont le cycle de conférences eut lieu en 2010 et 2011.

Récemment s'est tenu, dans le cadre de l'AIHJA (Association internationale de hautes juridictions administratives), dont la France est vice-présidente, un congrès consacré au "juge administratif et au droit de l'environnement", organisé à Carthagène en Colombie.

Le végétal saisi par le droit
William Dross
Bruylant
12/2012

Présentation de l’éditeur

Le végétal est au cœur de la problématique de la sécurité alimentaire mondiale. Face à ce défi, le droit à son mot à dire. Dans cette optique, le présent ouvrage vise à rendre compte de la manière dont le droit appréhende le végétal. Un ouvrage pour spécialiste.

À propos de l’auteur

Professeur à l’université de Lyon 3, agrégé des facultés de droit, William Dross est aussi directeur du Centre de recherches Louis Josserand.

Plus de détails, sommaire et extraits, sur le site de l'éditeur Bruylant.

Pourrons-nous vivre sans OGM ? 60 clés pour comprendre les biotechnologies végétales
Sous la coordination éditoriale de Yvette Dattée et Georges Pelletier
Éditions Quæ
2014

Présentation de l’éditeur

Face à l'augmentation de la population mondiale, l'agriculture devra accroître sa productivité, tout en préservant l'environnement. Présentes dans notre vie quotidienne depuis plus de 40 ans, les biotechnologies végétales peuvent être mobilisées pour produire plus et mieux. Comment créer rapidement de nouvelles variétés ? Les plantes génétiquement modifiées (PGM) résisteront-elles aux virus ? Pourra-t-on rendre les plantes plus tolérantes aux excès de sel ou de froid ? Pourquoi certaines biotechnologies végétales, comme la transgénèse, sont-elles décriées ? Les auteurs abordent ici un sujet d'actualité sensible pour répondre au souhait des citoyens d'être mieux informés.

À propos des auteurs

Yvette Dattée a été directrice de recherche à l’INRA (Institut national de la recherche agronomique) où elle a dirigé le Groupe d’étude et de contrôle des variétés et semences et a présidé l’Association européenne pour l’amélioration des plantes (Eucarpia).

Georges Pelletier est un chercheur distingué à l’Inra. Il a dirigé la station de génétique et d’amélioration des plantes de Versailles et a présidé le directoire du programme national de génomique végétale Génoplante.

Tous deux ont été récompensés et sont membres de l’Académie de l’Agriculture.

À propos de l’éditeur

Quæ est un acteur de l'édition scientifique et technique en France. Fort de l'expérience de ses quatre instituts fondateurs (le Cirad, l'Ifremer, l'Inra et l'Irstea), Quæ vise à favoriser les échanges entre scientifiques, la transmission des savoirs et savoir-faire, l'aide à la décision et au débat public.

La situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture
Nombreuses contributions
FAO
2012

Présentation de l’éditeur

La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture, principale publication annuelle de la FAO (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), a pour objectif d’offrir à un public plus large des évaluations équilibrées reposant sur des données scientifiques des aspects importants de l’alimentation et de l’agriculture mondiale. Chaque édition du rapport présente un panorama très complet, mais facilement accessible, de questions qui revêtent une importance capitale pour le développement rural et agricole et pour la sécurité alimentaire mondiale.

Cette cinquième édition de L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde est le fruit d'une collaboration menée au sein de la FAO sous l'égide du Département économique et social (ES). Cet ouvrage a été réalisé sous la direction générale de Hartwig de Haen, Sous-Directeur général du Département ES, avec l'aide d'Ali Arslan Gurkan, chef du Service des denrées alimentaires de base (ESCB), qui a présidé l'équipe technique et Andrew Marx, de KnowledgeView Ltd, pour la conception et la mise en forme de cette publication.

Le rapport est téléchargeable sur le site de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Bien que la rubrique thématique "Agriculture biologique" ne soit pas active sur leur site, il est possible d'accéder au site dédié et de lire la troisième édition d’Aliments issus de l'agriculture biologique" de la Commission FAO/OMS du Codex Alimentarius, téléchargeable aussi.

La FAO a dédié un autre site spécifique à son "Plan stratégique 2011-2020 pour la diversité biologique".

Quant aux OGM, l'essentiel des informations repérables sur internet a été édité en 2003 et rassemblé dans un "focus" sur le site de la FAO.

Géographie amoureuse du maïs
Sylvie Brunel
Éditions JC Lattès
2012

Présentation de l’éditeur

Le maïs est l'origine et l'avenir du monde. Avec un milliard de tonnes récoltées par an, il est la première plante cultivée au monde, le symbole végétal de la mondialisation. Des Mayas aux mille utilisations d'un épi de maïs aujourd'hui, l'histoire de la céréale aux grains dorés est aussi incroyable que les passions qu'elle suscite. En Amérique, en Chine, en Afrique, on l'adore. En Europe au contraire, on l'accuse de consommer trop d'eau, d'épuiser les sols, d'être l'instrument des multinationales.

Où est la vérité ?Écrivain, géographe de la faim et du développement durable, Sylvie Brunel nous raconte le fabuleux destin de la plante des dieux, qui devint l'aliment des gueux avant de devenir celui des bœufs. Pour elle, face aux grands défis alimentaires et environnementaux, le maïs est d'abord l'allié des cieux : ne réussit-il pas l'exploit de nourrir l'humanité tout en protégeant la planète ?

À propos de l’auteure

On peut suivre la conférence de Sylvie Brunel, partie 1 et partie 2, donnée en mars 2014 à Montrouge autour de son livre Géographie amoureuse du monde édité par les éditions JC Lattès.

Amoureuse des chevaux, elle a récemment préfacé l'ouvrage de Omar Coulibaly intitulé Le cheval berba et édité par les éditions Favre.

Le site "Persée" propose une version téléchargeable du texte de Sylvie Brunel intitulé : "OGM et faim dans le monde : pour une charte des aliments essentiels", paru dans Politique étrangère N°1 (2002), dans lequel elle rappelle les arguments et les campagnes de communications des fabricants d’OGM (vaincre la faim, défendre l’environnement, etc.) et la prise en compte contrainte par les ONG des OGM dans l'aide alimentaire fournie par les États-Unis.

Action contre la Faim, pour laquelle la géographe a travaillé, s'inquiète à propos de la "Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition" lancée en juin 2012 par le G8 et les multinationales.

Notre poison quotidien - Le monde selon Monsanto - Les moissons du futur
Marie-Monique Robin
ARTE Éditions
09/2013

Présentation de l’éditeur

Notre poison quotidien : Cette enquête explore la manière dont sont évalués et réglementés les produits chimiques, qui entrent en contact avec notre alimentation (pesticides, additifs et plastiques alimentaires) et le lien potentiel entre l'exposition à ces substances et certaines maladies chroniques, comme les cancers, les maladies neuro-dégénératives, comme le syndrome parkinsonien, les troubles de la reproduction (stérilité), le diabète et l'obésité.

Le monde selon Monsanto : de la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien : implantée dans quarante-six pays, l’entreprise Monsanto est devenue le leader mondial des OGM, mais aussi l'une des entreprises les plus controversées de l'histoire industrielle. Depuis sa création en 1901, la firme a accumulé des procès en raison de la toxicité de ses produits, mais se présente aujourd'hui comme une entreprise des "sciences de la vie" convertie aux vertus du développement durable. À partir de documents inédits, de témoignages de victimes, de scientifiques et d'hommes politiques, Le monde selon Monsanto reconstitue la genèse d'un empire industriel qui a grand renfort de mensonges, de collusion avec l'administration américaine, de pressions et de tentatives de corruption est devenu le premier semencier du monde, permettant l'extension planétaire des cultures OGM sans aucun contrôle sérieux de leurs effets sur la nature et la santé humaine.

Les moissons du futur : Ce documentaire tente de montrer qu'il existe des alternatives viables d'un point de vue agronomique et économique au modèle agro-chimique, basées sur l'agro-écologie et l'agriculture familiale, qui permettront à tous les habitants de la planète de se nourrir (ce que n'est pas parvenue à faire l'agriculture chimique).