RIO GRANDE. LE FANTÔME DE LA NOUVELLE ESPAGNE Cette émission a été diffusée la première fois en octobre 2010

Lectures

Mexique

Editions : la Découverte Collection : Guides de l'état du monde
04/2010

« Pauvre Mexique, si près des États-Unis, si loin de Dieu. » Cette phrase du président Porfirio Díaz, résume ce pays si particulier, qui suscite bien des clichés. Tequila et Corona, mariachis et narcotrafiquants, Zapata et Pancho Villa ? Les États-Unis du Mexique en ont assez d'être caricaturés. Malgré les problèmes de violence, de trafic de drogue et de corruption, le Mexique demeure une grande nation. Immense par son territoire, sa population, son histoire mouvementée, sa vie culturelle, son économie, par sa position stratégique enfin, du fait de sa proximité et de ses échanges avec les États-Unis d'Amérique. Le Mexique moderne a, parfois malgré lui, marqué le monde de son empreinte, via la gastronomie, les telenovelas, le cinéma et ses nombreuses figures de renommée internationale (le sous-commandant Marcos, Carlos Slim, Rolando Villazón, etc...). Le Mexique réel, métissé et dynamique, mérite d'être mieux connu.

Jean-Christophe Rampal est journaliste, spécialiste de l'Amérique latine. Il a été en charge de ce continent au sein de Courrier international. Il est maintenant rédacteur en chef du magazine Ulysse. Il a publié, avec Marc Fernandez : Pinochet, un dictateur modèle et La ville qui tue les femmes, enquête à Ciudad Juárez (Hachette Littératures). Il a également réalisé, toujours avec Marc Fernandez, un documentaire du même nom pour Canal + (Lundi Investigation) et le webdocumentaire La Cité des mortes <www.lacitedesmortes.net >. Leur roman policier Narco football club (éditions Moisson rouge), dont l'action se déroule au Mexique, est paru en décembre 2008.

Etats-Unis/Mexique, géopolitique de la frontière
Jean Muñoz
L’Harmattan Collection : Horizons Amérique Latine
Juillet 2009

Les Etats-Unis diffusent dans le monde leurs valeurs et leurs espoirs. De l'autre côté de la frontière, les mexicains des bidonvilles regardent la télévision, envient les émigrants qui reviennent après avoir réussi et se demandent pourquoi ils n'auraient pas droit à ce bonheur. Mais ils rencontrent bien des difficultés pour rentrer aux Etats-Unis et ne peuvent ensuite s'intégrer à la société dans laquelle ils aspirent à vivre. Les Américains considèrent la frontière comme la ligne de défense de leurs valeurs et de leur territoire.

Jean Munoz est maître de conférences en langues et civilisations hispaniques, responsable pédagogique de la 3e année de LEA.

Atlas des mafias
Fabrizio Maccaglia et Marie-Anne Matard-Bonucci cartographie : Alexandre Nicolas
Editions Autrement collection : Atlas Monde
11/2009

Les pratiques mafieuses et trafics en tout genre ne sont pas des phénomènes récents. Dès la fin du XIXe siècle, la mafia sicilienne gère le trafic d’héroïne et de migrants clandestins vers les États-Unis, pendant que les triades de Hong-Kong contrôlent l’acheminement de l’opium indien en Chine. La mondialisation économique s’est-elle accompagnée d’une mondialisation du crime organisé ? Avec la libéralisation des échanges et la croissance des flux migratoires, la criminalité organisée a su trouver les conditions propices pour développer ses activités. Malgré cela, les groupes criminels demeurent fortement localisés : ils se forment, se développent ou disparaissent selon le contexte historique, économique et politique ; prospères pendant les périodes d’instabilité, s’imposant comme relais du pouvoir en place. La criminalité organisée ne constitue pas un monde à part, isolé, qui évolue en marge de la société, se bornant à lui fournir les biens et les services prohibés qu’elle consomme. La complicité de certains milieux politiques et administratifs joue un rôle essentiel dans la formation des marchés criminels et le montage des trafics. L’étude de la contrebande de cigarettes, par exemple, met à jour la coopération de multiples intervenants, tous n’appartenant pas au monde criminel. L’Atlas des mafias présente un état des lieux de la scène criminelle internationale. Les principales mafias y figurent (italiennes et siciliennes, américaines, russes, chinoises, japonaises mais aussi sud-américaines avec les cartels), des champs d’opium en Afghanistan à ceux de cannabis au Maroc, du marché de la sous-traitance de la haute couture à Naples au trafic de médicaments contrefaits, du commerce de la prostitution à celui des passeurs… C’est toute une géographie des mafias qui est ici présentée, dans ses aspects commerciaux (production, transport, vente de produits illicites), financiers (argent sale et paradis fiscaux), politiques (corruption, subversion) et criminels (trafics, assassinats, enlèvements, piraterie).

Un monde sans frontières ?
Rédacteur en chef Frank Tétart
AREION Group/Capri Magazine Carto n°2
09/2010

« Un monde sans frontières ? Rien n’est moins sûr. Si le monde compte aujourd’hui près d’un milliard de personnes en mobilité, sur les 6,8 milliards d’hommes qui habitent notre planète, seuls 3 % d’entre eux sont des migrants internationaux. C’est dire la faiblesse du flux migratoire en ce début de XXIe siècle en comparaison avec les mouvements de populations que le monde a connus au début du XXe entre l’Europe et l’Amérique et qui ont alors frôlé les 15 %. Murs le long de la frontière américano-mexicaine et patrouilles européennes dans l’Atlantique et la Méditerranée traduisent la frilosité avec laquelle les pays d’accueil entrouvrent leurs frontières aux migrants toujours plus nombreux à la recherche d’une vie meilleure ou en fuite face à la répression, aux crises politiques ou environnementales. Or ces flux entre le Sud et le Nord ne sont aujourd’hui qu’une partie infime des migrations, comme le montre notre dossier consacré à leurs évolutions actuelles et à venir dans le monde, signé par Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche spécialiste de la question au CNRS (CERI-Sciences Po).

La rubrique « Actualités » revient tout en cartes sur plusieurs événements marquants de l’été, qu’il s’agisse du retrait américain d’Irak, du regain de tensions entre les deux Corée, de la crise politique au Kirghizstan, pays d’Asie centrale désormais base arrière américaine pour l’Afghanistan, ou du Mondial de football et son impact sur l’économie sud-africaine. Une analyse cartographique propose d’évaluer la dette publique des États à l’aune de leurs créances et de leurs créanciers et du mode de calcul choisi (brut ou net). Elle permet non seulement de comparer la solidité économique des principaux États européens et des États-Unis, mais aussi de faire le point sur leur(s) dépendance(s), ou interdépendance(s) dans le cas américain, particulièrement marquée(s) vis-à-vis de l’Asie.

Notre dossier « Environnement » s’intéresse dans ce numéro 2 à la déforestation, phénomène dont l’ampleur n’est pas toujours suffisamment mesurée, mais dont les effets risquent d’être ressentis de façon de plus en plus prégnante, tandis que la partie « Histoire » s’attache à décrire le processus des indépendances qui ont touché le continent sud-américain à partir de 1810, il y a tout juste deux cents ans, à l’aide de cartes historiques que le département Cartes et plans de la Bibliothèque nationale a bien voulu mettre à notre disposition. Quelques cartes satellites commentées présentent, en outre, l’évolution de la mer d’Aral menacée de disparition, mais qu’un plan de sauvetage pourrait contribuer à sauver en partie.

Enfin, deux cartes chinoises sont décryptées, leurs projections traduisant autant une référence culturelle que de nouvelles visions stratégiques, non plus vers l’Afrique ou l’Amérique latine, mais vers l’Arctique, qui se profile, en ce début de XXIe siècle, comme la nouvelle « frontière » à conquérir. » Editorial de Frank Tétart

L’équipe de Carto au Festival international de géographie à Saint-Dié-des-Vosges, du 7 au 10 octobre 2010.

L’Amérique d’Obama / Hérodote n°132

Au sommaire :

Les défis de la réforme de l’immigration sous la présidence Obama : entre pragmatisme national et pressions subnationales, par Els de Graauw et François Vergniolle de Chantal - L’énigme de la Homeland Security pour l’Administration Obama : quel scénario pour la sécurité et l’administration des frontières ?, par Rodrigo Nieto Gómez - Les enjeux de la revitalisation urbaine : Harlem, du ghetto au quartier chic, par Charlotte Recoquillon

Symbole d’un changement radical, l’élection du premier président noir des États-Unis montre le chemin parcouru par une nation dont l’histoire est traversée de divisions et de haines raciales. En portant au pouvoir Obama, les ressorts démocratiques de l’Amérique ont restauré la foi de son peuple en ses ressources et suscité un espoir extraordinaire, dans le pays et à travers le monde. Les dossiers dont il hérite sont lourds de contraintes : la crise économique et fiscale est sévère ; la guerre en Irak pèse lourdement sur le budget et bat des records d’impopularité ; les États-Unis n’ont jamais eu une image aussi désastreuse dans le monde ; le déficit budgétaire est abyssal ; le système de santé est dysfonctionnel ; les dynamiques urbaines continuent de générer de sérieuses inégalités spatiales. La personnalité d’Obama et sa brillante victoire lui confèrent un capital politique solide mais probablement éphémère s’il ne l’utilise pas rapidement pour apporter le changement dont il a suscité l’espoir. Qu’est-ce qui a permis un tel bouleversement de la carte politique et des préconceptions électorales ? Comment Barack Obama va-t-il pouvoir changer l’Amérique pour répondre aux défis qui s’offrent à lui ?

Cartes en mains Méthodologie de la cartographie
Anne Battistoni-Lemière , Anne Le Fur et Alain Nonjon
Ellipses
2010

Un atlas : L’indispensable pour circonscrire les enjeux contemporains dans leurs cadres spatiaux, à des échelles variées, continentales et mondiales.

Une méthode : Toutes les épreuves de cartographie aux concours des écoles de commerce sont décortiquées dans leurs principes, leur finalité, leurs modalités, et surtout leur réalisation technique.

Une démonstration par l’exemple : Un décryptage de 36 cartes ou croquis de synthèse structurés.

Un lexique : Les 100 mots-clés de la géopolitique les plus utilisés en cartographie.

Un ouvrage pour que cartes et croquis deviennent des outils au service de toute analyse géoéconomique ou géopolitique et Une référence pour réussir l’épreuve de cartographie aux concours et examens.

Agenda

Colloque : La Cimade et les réfugiés
Cité nationale de l’histoire de l’immigration
Les jeudi 7 octobre et vendredi 8 octobre 2010

A l'occasion de l'ouverture des archives de la Cimade déposées à la BDIC, la Cité, la BDIC et l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense organisent un colloque autour de la Cimade et la question des réfugiés : identités, répertoires d'actions et politiques de l'asile, de 1939 aux années 1990.

L’inventaire et la mise à disposition des chercheurs des archives de La Cimade, à la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC), sont à l’origine de l’organisation de ce colloque.

Ce fonds, d’une très grande richesse, permet d’aborder de manière documentée et concrète l’histoire de l’une des principales associations françaises, le Comité Inter-Mouvement Auprès Des Evacués, devenu La Cimade, d’éclaircir ses missions, son évolution structurelle, son positionnement au sein de l’environnement associatif et ses liens avec les interlocuteurs étatiques et les instances internationales.

Politiques européennes et pratiques des migrants. Le grand décalage

Jeudi 21 octobre 2010, à 18h30

La Cité nationale de l’histoire de l’immigration accueillera le jeudi 21 octobre 2010 la conférence de Serge Weber, géographe, maître de conférences, Université Paris Est Marne-la-Vallée , animée par Virginie Guiraudon, sociologue du politique, directrice de recherche au CNRS, CERAPS.

Le site annonce que le prix littéraire de la Porte Dorée, créé cette année par la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, a été remis pour la première fois le 12 juin 2010 à Alice Zeniter pour son roman Jusque dans nos bras (Albin Michel). Doté de 4000 euros, ce prix récompense un récit écrit en français, ayant pour thème l’exil, qu’il soit volontaire ou imposé, intime, économique ou politique.

Plutôt partisan d'un changement politique concernant les frontières européennes, l'association Noborder organise à Bruxelles une semaine d'informations et de rencontres jusqu'au 3 octobre 2010 : www.noborderbxl.eu.org/