RISQUES CLIMATS : RISQUES PAYS Cette émission a été diffusée la première fois en septembre 2008

Lectures

Changement climatique : les risques géopolitiques Revue Futuribles No. 341

05/2008

Un dossier principal composé de :

La bombe climatique par Hugues de Jouvenel.

Changement climatique : risque géopolitique ? par Geoffrey Delcroix et Peter Schwartz.

Migrations et changement climatique par Étienne Piguet.

En outre, trois études :

La croissance par décret ?

Eau : le conflit israélo-palestinien.

L'indépendance du Kosovo.

Le réchauffement climatique Revue Défense n°132

IHEDN
mars-avril 2008

Le grand dossier « Réchauffement climatique » est composé de :

Réchauffement global, enjeux stratégiques et politiques par Jean-Michel Valantin

Un réchauffement climatique et géopolitique par Pierre-Etienne Bisch

Sécurité et climat : la nouvelle donne par David Mascré

La sécurité dans un monde de pénuries par Jérémie Hammedi

Les risques pour la santé et la société par Marc Gillet

L'air, l'eau, la terre... par Bruno Lartigue et Sandrine Ségovia-Kueny

Vu du Pentagone par Pascal Le Pautremat

Le rapport Stern évalue les coûts par Sylvie Poussines

Les gagnants et les perdants... par Pascal Lorot

Paradoxes du catastrophisme éclairé par Jean-Pierre Dupuy

Changement de climat et climat de changement par Philippe Yhache

Points de rupture Comment la nature nous fera payer un jour le changement climatique
Fred Pearce, avec la traduction de l'anglais par David Fauquemberg
Calmann-Lévy
02 2008

Le journaliste scientifique attire l'attention sur les modifications de l'écosystème et les changements climatiques imputables à l'activité humaine et souligne les risques de déclenchement de scénarios de fin du monde. Il s'interroge enfin sur la capacité d'adaptation des équilibres naturels aux comportements humains, aux modes de consommation et aux dépenses d'énergie actuels.

La présentation de l’éditeur : « Que deviendra l’homme lorsque la nature lui fera payer ses frasques ? ». Dans cette enquête précise, fouillée et très documentée, Fred Pearce nous alerte sur le fait que, en ce moment même, des modifications de l’écosystème dues à l’activité humaine (incendies de forêt monstrueux, déforestation, fonte des glaces, fonte du permafrost) sont en cours et peuvent déclencher à tout moment, par un effet de bascule, des scénarios de fin du monde qui se joueraient non pas sur des millénaires ni des siècles, mais sur des années. Se décrivant lui-même comme un « écologiste sceptique », il ne joue pas les catastrophistes : il reste dans un effort constant d’objectivité et de confrontation des différentes thèses scientifiques. La nature a en effet mis en place de fragiles équilibres. Et pourtant, depuis des décennies, et notamment depuis la révolution industrielle, nous menons contre notre écosystème une véritable guerre, une guerre que l’on ne peut pas gagner. Nous pensons que la nature peut s’adapter à notre mode de vie de consommateurs effrénés, à notre fringale d’énergie, etc…, ce qu’elle a fait jusqu’à aujourd’hui. Mais Fred Pearce nous rappelle que sa capacité d’absorption n’est pas infinie. Toutes les conditions de rupture de l’équilibre naturel et terrestre sont actuellement réunies, et la bête s’apprête à mordre.