SORTIR DE L’EUROPE ? Cette émission a été diffusée la première fois en novembre 2012

Lectures

Debout l'Europe ! - Manifeste pour une révolution postnationale en Europe
Daniel Cohn-Bendit, Guy Verhofstadt - suivi d'un entretien de Jean Quatremer
André Versaille
09/2012

Note de l’éditeur

"L'Europe est en crise. Comment en est-on arrivé là ? Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ? Dans l'urgence, les États de la zone euro ne sont-ils pas en train de créer un monstre adémocratique ? L'euroscepticisme est-il réactionnaire ? Une fédération à vingt-sept pourrait-elle fonctionner efficacement ? Ce livre est un appel. Un appel qui s'adresse à l'intelligence de chaque citoyen. Un exercice de lucidité et une incitation à la réflexion.
Un cri d'alarme aussi. Le ton est franc, enflammé, les arguments implacables : l'Europe doit une fois pour toutes se défaire du nombrilisme de ses États-nations. Une révolution radicale s'impose. Une révolution européenne de grande ampleur. Une Union fédérale européenne doit voir le jour. Une Union qui permette aussi rapidement que possible à l'Europe de participer au monde postnational de demain. Par facilité, lâcheté et manque de vision, trop de chefs d'État et de gouvernement préfèrent ne pas voir ce qui est en jeu. Réveillons-les. Confrontons-les à leur impuissance. Ne leur laissons pas un jour de repos. Et montrons-leur la voie vers cette autre Europe, l'Europe du futur, l'Europe des Européens. L'ère de la gesticulation aux Sommets est révolue, le moment est venu de la réalisation."

À propos des auteurs
• Daniel Cohn-Bendit : homme politique et co-président du groupe des Verts/Alliance libre européenne.
• Guy Verhotstadt : président du groupe de l'ADLE au Parlement européen et ancien Premier ministre de Belgique.
• Jean Quatremer : journaliste à Libération, spécialiste des questions européennes et auteur du blog Coulisses de Bruxelles.

L'Europe d'après. En finir avec le pessimisme
Thierry Chopin, Jean-François Jamet, Christian Lequesne
Lignes de repère
04/2012

Présentation de l’ouvrage
"L’Union européenne n’en finit pas de désespérer les citoyens, au point que certains doutent de son avenir. D’ailleurs, regardons comment est traitée l’Europe dans la campagne présidentielle française... Et pourtant, l’Europe peut s’adresser au monde et porter un message nouveau, positif et mobilisateur.
Renonçant au pessimisme, les auteurs argumentent que l’Europe doit se doter d’un nouveau récit commun, autour des valeurs de liberté et de progrès. Alors que, jusqu’ici, l’Europe s’est faite pour elle-même, autour d’un message de paix à l’issue des guerres mondiales, elle doit, pour se relancer, se construire « pour la planète ». Car on oublie trop souvent les nombreux atouts de l’Europe, tant au plan économique que politique.
C’est donc en affirmant ses valeurs de liberté et en défendant sa vision de la mondialisation que l’Europe se dotera d’un avenir stratégique. L’avenir de l’Europe, c’est le grand large !"

À propos des auteurs
• Thierry Chopin : directeur des études à la Fondation Robert Schuman, enseigne à Sciences Po Paris et à Paris Mines Tech.
• Christian Lequesne est directeur du Ceri (Centre d’études et de recherches internationales de Sciences Po).
• Jean-François Jamet : expert auprès de la Commission européenne, enseigne à Sciences Po Paris.

 

Le parlement de l'Europe au-dessus du vide - L'identité politique des eurodéputés
François-Xavier Petit avec une préface de Marc Abélès
L'Harmattan
06/2012

Note de l’éditeur
"Qu'est-ce qu'être européen ? Telle est la question posée par cette plongée anthropologique au sein du Parlement européen, qui entraîne le lecteur sur les pas des députés de l'Europe, glissant de leurs discours à leurs pratiques, tentant de saisir les strates généalogiques dans leurs usages et représentations.
Comment articuler différentes cultures politiques ? Comment fait-on de la politique dans un lieu global qui n'est pas seulement un changement d'échelle, mais bien un endroit où les problèmes sont posés différemment ?
Ce livre essaye de restituer la dynamique du politique dans l'enchevêtrement du temps et du lieu, des mythes et récits, des médias et de la communication, des convictions et des symboles, des épreuves de légitimité et des insignes de crédibilité, des grandes théories de la souveraineté et de la plus infime quotidienneté d'un Parlement. Ce qui se dégage de l'étude, c'est le caratère contextuel, bricolé, profondément hybride de l'identification européenne. Car, quand les repères structurants de l'État-nation et de l'État social s'effacent, l'impression d'être suspendu au-dessus du vide l'emporte. Le vide, c'est le vertige, plutôt que la déconnexion d'avec le réel ; c'est l'expérience de la marge et de la solitude, non pas l'inexistence.
Mais le vide, c'est aussi ce que l'on remplit, le monde que l'on fonde, la possibilité d'un ailleurs qui ne surgit que de la rencontre, voire du télescopage."

À propos des auteurs
• François-Xavier Petit est historien et anthropologue. Agrégé d'histoire, il enseigne actuellement à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne. Il est également titulaire d'un master d'anthropologie obtenu à l'EHESS et dont est issu ce livre.
• Normalien, Marc Abélès est titulaire d’un doctorat de 3e cycle et d’un doctorat d’État en anthropologie. Il fut directeur de de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (IIAC, CNRS-EHESS) jusqu'en 2012. Son site personnel : www.marc-abeles.fr/

 

Refaire l'Europe avec Jürgen Habermas
Yves Charles Zarka, Jürgen Habermas
PUF
09/2012

Note de l'éditeur
"Qui pouvait prévoir, lors de la mise en place d'un marché commun, d'une monnaie unique et du principe de la libre circulation des personnes, que le projet d'une union de l'Europe risquait de s'effondrer par l'effet conjugué de la spéculation financière et de la remise en cause d'un régime social obtenu par la lutte ? Prévoir l'avenir, en dessiner même des modèles, est vain. Si nous ne pouvons concevoir l'avenir, au moins pouvons-nous avoir prise sur le présent. C'est dans cette perspective que se situe le présent ouvrage : déterminer ce que nous pouvons faire pour que le projet d'Union ne soit pas versé au rebut des utopies humaines, pour que l'horizon de démocratie et de paix qu'il promettait ne disparaisse pas sous les coups redoublés de forces adverses. Telle est la tâche philosophique et politique à relever."

À propos des auteurs
• Jürgen Habermas est un philosophe de notoriété mondiale et l'un des principaux représentants de l'École de Francfort.
• Yves Charles Zarka est philosophe, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes, et directeur de la revue Cités. Il a récemment publié La destitution des intellectuels (PUF) et Démocratie, état critique (Armand Colin).

 

AAA - Audit, annulation, autre politique
Damien Millet, Eric Toussaint
Seuil
02/2012

Pour les auteurs : "La stratégie des plans de rigueur mène l'Europe à une impasse financière car celle-ci assèche les ressources publiques en maintenant la sous-activité des entreprises et le sous-emploi des travailleurs".

Forts de leur expertise et des expériences accumulées dans le règlement de la crise d'endettement des pays en développement, les deux principaux animateurs du Comité pour l'annulation de la dette du Tiers-Monde (CADTM) explicitent les moyens juridiques et techniques mobilisables immédiatement pour se débarrasser d'une dette excessive et pour sortir de la crise par la prospérité, au lieu de nous enfoncer plus avant dans l'impasse de l'austérité. Un discours à rebours qui fait débat.

À propos des auteurs
• Damien Millet, professeur de mathématiques, porte-parole du CADTM France, notamment auteur de L'Afrique sans dette (CADTM-Syllepse, 2005), co-auteur de l'ouvrage collectif La Dette ou la vie (Aden-CADTM, 2011), co-auteur avec Eric Toussaint des livres La Crise, quelles crises ? (CADTM-Aden, 2010).
• Eric Toussaint, docteur en sciences politiques, président du CADTM Belgique, notamment auteur du livre Un coup d'œil dans le rétroviseur et de L'idéologie néolibérale des origines jusqu'à aujourd'hui (Cerisier, 2010).

Qui va payer la crise ?
François Lenglet
Fayard
9/2012

Mille milliards ont déjà été dépensés pour tenter de sauver l'euro. François Lenglet revient ici sur les causes de la périlleuse situation française et explore les scénarios pour l'année à venir. Il explique comment la crise de l'euro dissimule une opposition entre les générations et les modèles de société.

À propos de l’auteur
En 1991, François Lenglet entre au bimensuel économique L'Expansion, qu'il quitte neuf ans plus tard pour le mensuel économique Enjeux - les Echos, dont il devient directeur de la rédaction jusqu'en 2008. De 2008 à 2011, il est directeur des rédactions de La Tribune. Il est par ailleurs l'auteur de La guerre des empires , Chine contre États-Unis.

L'enfant grec
Vassilis Alexakis
Stock
08/2012

C'est l'histoire d'un va-et-vient incessant entre deux jardins : celui de l'enfance, situé dans le quartier de Callithéa à Athènes, et le jardin du Luxembourg où le narrateur erre péniblement, soutenu par ses béquilles.

La solitude fait peu à peu surgir autour de lui tous les héros de son enfance, ceux qui ont réellement fréquenté le Luxembourg, comme Jean Valjean et les trois mousquetaires, mais aussi Tarzan qui ne comprend pas pourquoi on construit des maisons autour des jardins. Il y a aussi la mort, représentée par une marionnette géante vêtue de blanc.

Le bruit du monde parvient assourdi jusqu'au jardin : on entend les cris des jeunes gens qui manifestent place de la Constitution à Athènes, on apprend que Zorba a dansé dans le Bundestag devant les députés allemands.

Comme les romanciers aiment bien envoyer leurs personnages sous terre, dans les égouts ou dans les terriers, l'histoire finira dans les catacombes.

À propos de l’auteur
Vassilis Alexakis a publié entre autres Paris-Athènes, La langue maternelle (prix Médicis 1995), Les mots étrangers, Ap. J.-C. (Grand Prix du roman de l'Académie française 2007) et Le premier mot. L'enfant grec est son quatorzième roman.

Agenda

Dürer et son temps - De la Réforme à la guerre de Trente Ans
Galeries d’exposition des Beaux-Arts de Paris
du 24 octobre 2012 au 13 janvier 2013

L’exposition « Dürer et son temps » présente pour la première fois une centaine de dessins du XVe au XVIIe siècles, accompagnés d’une quarantaine d’estampes et d'une trentaine d’ouvrages illustrés de la même époque, provenant presque exclusivement de l’exceptionnelle collection de Jean Masson, donnée à l’École des beaux-arts en 1925.

L’Ecole des beaux-arts conserve, après le Département des arts graphiques du musée du Louvre, la plus belle collection de dessins en France.

Plus de 20 000 dessins qui comptent aussi bien des œuvres italiennes, allemandes, flamandes, hollandaises que françaises, du XVe siècle au XXe siècle.

C’est un pan entier de ce fond qui est ici présenté pour la première fois.

Les dessins allemands étant peu collectionnés en France et mal documentés, cette manifestation offre, au travers de plus de 100 dessins, gravures et ouvrages, un panorama inédit et passionnant de la création artistique des grands centres allemands de la Réforme à la guerre de Trente Ans : Nuremberg, Augsbourg, Munich et Prague pour ne citer que les principaux.

Les artistes les plus célèbres sont représentés par des œuvres majeures, notamment Hans Holbein l’Ancien (1460-1524), Albrecht Dürer (1471-1528), Hans Baldung Grien (1460-1524), Urs Graf (1485-1529).

On y découvre la diversité des approches techniques : l’estampe, le vitrail, l’orfèvrerie, qui connaissent un large développement dans l’atelier de Dürer à Nuremberg ; mais aussi la richesse des thèmes abordés : la religion aussi bien que le monde profane, avec notamment les célèbres « Danses de paysans » d’Urs Graf (1485-1529) et le paysage, dont l’importance se lit à travers la « Vue de Bâle » de Matthaeüs Merian (1593–1650) ou les « vues de Prague » de Roelandt Savery (1576-1639) et de Wenceslas Hollar (Prague 1607- Londres 1677).

Le commissariat de l'exposition est sous la direction de Emmanuelle Brugerolles, conservateur général du patrimoine, chargée des dessins.

 

L’exposition sera présentée à la Staatsgalerie de Stuttgart en 2013 et au Crocker Art Museum de Sacramento en 2014.

 

http://www.ensba.fr/expositions/DurerEtSonTemps/