KOURILES, LES ÎLES DE LA DISCORDE Cette émission a été diffusée la première fois en janvier 2017

           Portrait

Jean-François Galaup, Comte de Lapérouse, fit ses premières armes de marin durant la guerre de Sept Ans (1756-1763) qui est considérée par des historiens comme la première guerre mondiale. Il sera capitaine de vaisseau à la fin de la guerre d'indépendance des États-Unis (1775-1883), dans laquelle la France s'est engagée, des Antilles à la baie de l'Hudson.

 

Préparation

Choisi par Louis XVI pour diriger une expédition (1785-1788) autour du monde préparée par l'Académie des Sciences, Lapérouse a, entre autres missions, celle de préciser cartes et connaissances des régions et notamment compléter les découvertes de James Cook dans l'océan Pacifique.

C’est le temps des explorations et de leurs concurrences. Le département des cartes et plans de la BnF conserve une "Carte de l'Océan où sont tracées les différentes routes des navigateurs au tour du monde". Cette mappemonde préparatoire, dressée par Jean-Nicolas Buache en 1785 montre les questionnements géographiques de l'époque et le trajet théorique des deux navires de l'expédition de Lapérouse : La Boussole et l'Astrolabe.

 

La route des mers du sud

Depuis les Philippines et après une escale dans une baie du Japon, Lapérouse reprend la mer le 27 juin 1787 et remonta le long des côtes de ce qu’on nommait la Tartarie chinoise. Le 2 août 1787, il découvre alors le détroit qui porte encore aujourd'hui son nom. Puis, l’expédition traverse le canal de la Boussole (détroit de la Boussole) à travers le chapelet d'îles, les Kouriles, qui prolonge l'archipel du Japon jusqu'au Kamtchatka russe qu’il atteint en septembre.

Jean-Baptiste Barthélémy de Lesseps brillant et polyglotte, fils du Consul de France de Saint-Pétersbourg, avait embarqué sur l’Astrolabe comme interprète et diplomate représentant le Roi de France.

De la presqu'île de Kamtschatka, Lapérouse l’enverra porter ses documents (journaux, cartes et notes) à Versailles à quelques 16 000 kilomètres. Il lui faudra plus d’une année de voyage.

Ce sont ces documents qui ont permis l’établissement de la Carte du grand océan ou mer du sud Dressée pour la Relation du Voyage de Découverte faites par les Frégates Française la Boussole et l'Astrolabe dans les années 1785, 86, 87 et 88 (1797) et l’ouvrage qui assemblent les manuscrits de Lapérouse que propose en ligne Gallica.

Sur son chemin, Jean-Baptiste Barthélémy de Lesseps se verra "confier" une carte manuscrite faisant le relevé des Kouriles provenant des archives du port russe d’Okhotsk. La BnF conserve aussi son Journal historique, et une carte allemande de l’empire russe traversé par de Lesseps


                  A-t-on des nouvelles de Lapérouse ?

C’est du port australien, alors britannique, de Botany Bay que Lapérouse enverra en février 1788 sa dernière lettre au marquis de Castries, ministre de la marine avant que l’expédition, avant qu'hommes et bateaux, ne disparaissent au coeur du pacifique. Les épaves retrouvées, toute la lumière n’est pas encore faite sur ce drame.

 

Pour aller plus loin

Le voyage de Lapérouse dans la mer du Japon de Lise Andries (CNRS UNM LIRE Dix-huitième siècle, 2011)

À la recherche de Lapérouse, Voyages dans les mers du Sud de Peter Dillon (Pôles d'Images, 2005)

Le messager de Lapérouse - Du Kamchatka à Versailles de Jean-Baptiste-Barthélemy de Lesseps (Pôles d'Images, 2010)

La boussole - Des confins de la Sibérie à Versailles avec le messager de Lapérouse de Guy Vassal (Les Éditions de Paris, 2006)

Lapérouse, le voyage sans retour de Gérard Piouffre (La Librairie Vuibert, 2016)

Voyage autour du monde sur l'Astrolabe et la Boussole (1785-1788) de Jean-François de Lapérouse, avec les annotations et la préface de Hélène Patris (La Découverte, 2005)

EN BREF

Cette émission a été enregistrée le 5 décembre 2016 :

Les îles Kouriles, un archipel volcanique situé au nord du Japon et administré par la Russie depuis la fin de la seconde guerre mondiale, sont au centre d’un contentieux entre ces deux pays. Le Dessous des Cartes s’intéresse cette semaine à ce chapelet d’îles, hostiles et quasi inhabitées, mais pourtant au centre des préoccupations entre Moscou et Tokyo.

MOTS CLÉS

Autour du même sujet

UN PRINTEMPS BIRMAN ? (1/2)

Diffusée le 3 août 2013

AFGHANISTAN : L’IMPOSSIBLE TRANSITION

Diffusée le 23 février 2013

JAPON, MONDE FLOTTANT

Diffusée le 21 juin 2014

Toutes les émissions

Avis & commentaires (4)

Ajouter un commentaire

blog comments powered by Disqus