189 résultats

Le basculement du monde De la chute du Mur à l'essor de la Chine
Coordonné par Alain Gresh
Éditions du Monde Diplomatique Collection : Manière de voir n°107

I. Fin de la guerre froide

Sans que soit tiré un seul coup de feu, sous le poids de ses propres contradictions, le « camp socialiste » s’écroule avec l’ouverture du mur de Berlin, le 9 novembre 1989, et l’échec des tentatives de réforme menées par le président Mikhaïl Gorbatchev en Union soviétique.

La fin de l’utopie communiste, qui avait mobilisé des dizaines de millions d’hommes et de femmes à travers le monde – et suscité aussi une littérature anticommuniste dont les enfants avaient été abreuvés – ne signifie toutefois pas l’avènement d’un ordre international plus juste, d’autant que les États-Unis veulent, par tous les moyens, affirmer leur supériorité militaire.

Les pays du Sud sont les premières victimes de ce réalignement du monde, incapables de combler leurs handicaps économiques et sociaux, et désormais privés de la possibilité de jouer sur les rivalités entre les Deux Grands. Quant à l’Europe de l’Est, libérée d’un système dictatorial, elle passe sous le joug du « consensus de Washington » et engage des réformes économiques libérales que la grande majorité de la population doit payer d’un prix élevé.

Les efforts pour penser un monde nouveau placé sous le signe de la coopération et sous l’égide d’une Organisation des Nations unies rénovée, réformes souhaitées par nombre de penseurs et d’intellectuels, ne débouchent sur rien. Les incertitudes demeurent, les conflits aussi…

II. Le moment américain

Le XXIe siècle sera américain. Sous différentes formes, cette prophétie fait consensus chez la plupart des analystes après la chute du mur de Berlin et la victoire écrasante des États-Unis contre l’Irak en 1990-1991, victoire qui confirme l’effacement de l’Union soviétique, une supériorité militaire américaine écrasante et la capacité de Washington à entraîner, sous sa bannière, une large coalition internationale.

Ce moment américain n’est synonyme ni de paix, ni de nouvel ordre du monde. Avec la caution des Nations unies, comme en Somalie, ou sans elle, comme au Kosovo, les États-Unis multiplient les interventions militaires, parfois au nom du droit d’ingérence humanitaire. Dans le même temps émerge un nouvel ennemi global, l’islam radical, considéré comme aussi dangereux que le nazisme ou le communisme.

Quant à la mondialisation économique, la « mondialisation heureuse », elle commence à donner les premiers signes de craquement, ainsi qu’en témoignent les crises asiatique et russe de la seconde moitié des années 1990.

L’avènement de M. George W. Bush à la présidence des États-Unis et les attentats contre New York et Washington du 11 septembre 2001 favorisent l’avènement d’une politique impériale américaine, politique qui, paradoxalement, va accélérer un déclin des États-Unis.

III. Géopolitique multipolaire

Il est toujours périlleux de prophétiser. En 1983, deux ans avant l’accession de M. Mikhaïl Gorbatchev au Kremlin, Jean-François Revel prédit la fin des démocraties, incapables de lutter contre « le plus redoutable de ses ennemis extérieurs, le communisme, variante actuelle et modèle achevé du totalitarisme ».

Quelques années plus tard, le politologue Francis Fukuyama proclame la « fin de l’histoire » avec le triomphe sans partage du modèle américano-occidental... Après la première guerre du Golfe (1990-1991), nombre d’analystes annoncent l’aube d’un XXIe siècle américain.

Toutes ces illusions étant tombées, les observateurs s’interrogent sur l’avenir, un avenir dont il est difficile de dessiner les contours. Si le déclin de l’Empire britannique et son rapide efficacement offrent quelques leçons, il ne permet pas de dire ce que sera le monde post-américain.

La crise économique accélère une redistribution des centres de pouvoir, avec la confirmation de la place prise par l’Asie, notamment par l’Inde et par la Chine. L’Europe, quant à elle, hésite sur la voie à suivre, prise entre quelques velléités d’autonomie et son tropisme atlantique.

Une chose est sûre, le monde de demain sera multipolaire et aussi plus incertain, avec l’émergence de nouvelles menaces, de la prolifération nucléaire aux pirates...

20 ans après la chute du Mur : l'Europe recomposée
Pierre Verluise
Editions Choiseul

" Parmi les ouvrages qui s’intéressent à la construction européenne, celui de Pierre Verluise offre un regard particulier sur la réunification de l’Europe après la fin du communisme [...]. Il a vécu ces moments inoubliables. Il les raconte en témoin et ce n'est pas sans émotion que l'on revit ces instants qui ont marqué un changement de monde. " Jean-Dominique Giuliani, Président de la Fondation Robert Schuman.

Le 9 novembre 1989, une foule immense abattait le mur de Berlin, symbole d’un monde bipolaire. Mstislav Rostropovitch jouait les Suites de Bach, les caméras du monde entier étaient braquées sur l’Allemagne, un vent de liberté soufflait…

Aujourd’hui, la Guerre froide n’est plus qu’un lointain souvenir. L’Union soviétique a disparu, les États-Unis sont devenus la seule puissance globale et la géopolitique de l’Europe a été révolutionnée.

Vingt ans ont suffi à opérer de profonds changements dans les relations internationales. Des stratégies déployées par les États-Unis pour défaire le bloc soviétique, à l’émergence d’une Union européenne rassemblant vingt-sept états, cet ouvrage révèle les aspects les plus méconnus du chemin parcouru : jeux américains et russes, ambiguïtés de la relation franco-allemande, enjeux des élargissements de l’OTAN, intégration d’anciens pays communistes à l’Union européenne…

À travers de nombreux témoignages et entretiens recueillis par l’auteur, qui marquent l’originalité de cet essai, Pierre Verluise dégage les lignes de force de la saga européenne. Il nous donne les clés pour comprendre les enjeux et les perspectives de l’Europe du XXIe siècle.

Pierre Verluise est docteur en géopolitique et fondateur du site Internet.

www.diploweb.com francophone. Chercheur à l’IRIS, directeur du séminaire sur l’Europe au Collège interarmées de défense, il enseigne également à l’ISIT et à l’Université de Cergy-Pontoise.

Contaminations radioactives : atlas France et Europe
CRIIRAD et André Paris
Editions Yves Michel

A-t-on menti aux populations françaises, en 1986, sur les dépôts de radioactivité consécutifs à la catastrophe de Tchernobyl ? Que reste-t-il, encore aujourd'hui, dans les sols ? Quelles sont les régions, les communes épargnées ? Résultat d'un immense travail de mesure (plus de 3 000 analyses réalisées de 1999 à 2001 par le géologue André Paris), cet atlas de référence fournit des cartes en couleur et des informations inédites, utiles à tous ceux qui veulent comprendre le débat sur les conséquences sanitaires de la catastrophe de Tchernobyl.

La Criirad (Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité) est une association indépendante et à but non lucratif, agréée pour la protection de l'environnement. C’est aussi un laboratoire d'analyse dont les certificats de qualification technique ont été délivrés par le ministère français de la Santé.

Géopolitique de l'énergie - Besoins, ressources, échanges mondiaux
Jean-Pierre Favennec
Technip (Nouvelle édition augmentée et actualisée)

Menaces sur les approvisionnements pétroliers, tensions entre la Russie et l'Europe à propos du gaz, pannes électriques géantes, changement climatique... Depuis plusieurs années, les problèmes énergétiques font la une de l'actualité. Il y a peu, l'énergie paraissait abondante et bon marché, avec un baril de pétrole qui coûtait 10 dollars fin 1998. Son prix est monté à près de 150 dollars en juillet 2008 avant de retomber à des niveaux plus bas. Mais ce prix remonte. L'énergie n'est pas encore rare, mais elle est plus difficile d'accès. Et le changement climatique pourrait encore bouleverser les prévisions.

Cet ouvrage vient à son heure pour répondre de façon claire et documentée aux interrogations des usagers de l'énergie que nous sommes tous : comment sont produites les différentes énergies ? Quel est leur avenir ? Quels acteurs interviennent sur la scène énergétique ? Quelles sont les contraintes d'approvisionnement ? Quel impact la forte croissance de l'Inde et la Chine a-t-elle sur ces ressources ?

La première partie de ce livre précise les grandes caractéristiques du secteur de l'énergie. La seconde analyse, région par région, les enjeux énergétiques mondiaux et en détaille les aspects géopolitiques.

Le livre, très illustré et accessible à tous, ne nécessite pas de connaissances particulières. Il intéressera particulièrement ceux qui recherchent une vision globale d'un secteur fondamental pour l'économie, mais aussi pour la politique internationale.

Table des matières : L'environnement de l'énergie. 1. Les différentes formes d'énergie. 2. Perspectives et enjeux des marchés énergétiques. 3. Structure des industries de l'énergie. 4. Sécurité des approvisionnements et politiques énergétiques. L'énergie dans le monde. 5. Le continent nord-américain. 6. Le continent Sud-américain. 7. Le continent européen. 8. La communauté des États indépendants. 9. L'Afrique. 10. L'Asie Pacifique. 11. Le Moyen-Orient.

Déchets, le cauchemar du nucléaire
Laure Nouhalat et Eric Guéret
ARTE éditions et Le Seuil

En pleine prise de conscience des menaces du réchauffement climatique, les industriels et certains politiques nous présentent l’énergie nucléaire comme la solution d’avenir, une énergie propre, maîtrisée, sans impact sur l’environnement et la santé. Parfois même, une énergie qui s’inscrit dans le « développement durable ». Mais l’énergie nucléaire est-elle aussi propre qu’on nous le dit ?

Car les déchets sont le point faible du nucléaire, son talon d’Achille, son pire cauchemar…

En partant à la quête de « la vérité sur les déchets », nous abordons le sujet tabou du nucléaire par sa zone la plus sombre.

Ce film a l’ambition de donner enfin à chacun les clefs pour comprendre des choix qui pèsent lourd dans l’avenir de l’humanité.

Le livre, enquête inédite, signé par Laure Noualhat, co-auteur du film - « Déchets, le cauchemar du nucléaire » est sorti en librairies le 8 octobre 2009.

Laure Noualhat est journaliste à Libération depuis dix ans, et se consacre aux pages « Terre » du quotidien.

Le site ARTE consacre un dossier complet sur le sujet :

www.arte.tv/fr/2766888.html