602 résultats

Moyen-Orient
Alexis Bautzmann, Frank Tétart
Areion

« L’Orient est l’Orient, l’Occident est l’Occident, et les deux ne se rencontreront jamais », écrivait Rudyard Kipling.

C’est pourtant l’objectif de la nouvelle revue Moyen-Orient publié par Areion : favoriser l’intercompréhension entre Orient et Occident, en proposant des clés de lecture de cette région si complexe et objet de multiples représentations. Cet espace géographique, zone de transition entre Europe et Asie, dont les limites ont fluctué au gré de l’histoire et des intérêts géopolitiques des puissances européennes, se confond aujourd’hui, dans certaines visions politiques, avec un espace plus vaste, défini par la religion (islam) ou la langue majoritaire (arabe), par des intérêts politiques, des enjeux géostratégiques (pétrole, terrorisme) et des dynamiques économiques.

L’objectif de Moyen-Orient est en effet de décrypter de manière didactique et objective la complexité de cette région fondamentale à la sécurité et la stabilité mondiale, par la diffusion à un large public des idées et des recherches menés en France et à l’étranger, par des universitaires, chercheurs, analystes, responsables politiques ou militaires.

La direction éditoriale en a été déléguée par le directeur de la rédaction, Alexis Bautzmann, à Frank Tétart (docteur en géopolitique, diplômé en Relations Internationales, enseignant ) qui fut un brillant et aimable collaborateur du Dessous des Cartes.

Iran, quel avenir pour le régime d’Ahmadinejad ? Moyen-Orient n°1 (Revue Bimestrielle)

Aerion

Après Diplomatie, Enjeux méditerranée, DSI et DSI-Technologies, Areion propose une nouvelle revue bimestrielle entièrement consacrée à la région du Moyen-Orient, dont l’objectif est de décrypter de manière didactique et objective la complexité de cette région fondamentale à la sécurité et la stabilité mondiale, par la publication de contributions d’universitaires, de chercheurs, d’analystes, de responsables politiques ou militaires.

À travers ses rubriques (géopolitique, géoéconomie, histoire, société et villes), Moyen-Orient a pour ambition d’appréhender l’ensemble des enjeux en cours dans la région, en proposant des clés de lecture, et favorisant l’intercompréhension entre Orient et Occident.

Au sommaire de ce premier numéro (août-septembre), un dossier d’actualité sur l’Iran que les dernières élections législatives ont placé au cœur de nouvelles rivalités et de tensions entre conservateurs et réformateurs, soutenus par une jeunesse en attente de changement. À travers les analyses de B. Hourcade sur le défi de l’ouverture internationale de l’Iran, de F. Adelkhah sur les Iraniens et la politique, de B. Courmont sur la nouvelle politique iranienne de Washington et de F. Nicoullaud sur le jeu des erreurs du dossier nucléaire, Moyen-Orient propose une lecture originale du pays, trente ans après l’avènement de la république islamique.

La rubrique Géopolitique propose des contributions sur la rente pétrolière en Algérie, la couverture médiatique de la guerre de Gaza et sur le conflit israélo-palestinien après la guerre de Gaza. La rubrique Géoéconomie est consacrée à la finance islamique et ses enjeux à l’échelle du monde, celle sur l’histoire, aux mandats mis en place au Moyen-Orient à l’issue de la Première Guerre Mondiale. La première ville à l’honneur de la revue est Tel-Aviv qui fête, en cette année 2009, ses 100 ans.

Enfin, Olivier Roy, éminent spécialiste de l’islam a accepté l’invitation de ce premier numéro. Il nous livre un éclairage exclusif sur les enjeux de la région.

Golfe Persique – quelle place pour la France ? Moyen-Orient n°3 (Revue Bimestrielle)

Aerion

Dans l’ « écheveau moyen-oriental actuel, le présent numéro de Moyen-Orient permet une remise en perspective des différents enjeux qui s’esquissent dans la zone. Le dossier sur le golfe Persique s’interroge sur la place de la France dans la région et ses objectifs, qui ne sont aujourd’hui plus seulement militaires (vente d’armements), mais de plus en plus stratégiques depuis l’ouverture d’une base à Abou Dhabi en mai dernier, et sur le développement de relations intenses au niveau de la culture et de l’éducation. L’implantation d’une antenne de la Sorbonne et du Louvre dans la capitale des Émirats arabes unis concourt au rayonnement de notre pays dans le Golfe, le monde arabe et au-delà. Le spécialiste de l’islam contemporain, Jean-Pierre Filiu, revient sur la création d’Al-Qaïda et ses dynamiques actuelles, alors qu’elle se retrouve tapie dans les zones tribales pakistanaises. L’analyse de la politique du président Obama au Moyen-Orient envisage les limites de la stratégie américaine, au vu de la réalité du contexte régional. Le théâtre afghan se doit désormais d’être appréhendé dans une optique plus large, celle de l’« Af-Pak », tant les enjeux et dynamiques sécuritaires sont liés au contexte pakistanais, mais aussi à l’aune de la réélection de Hamid Karzaï, affaibli par un scrutin peu transparent, qui représente un échec patent pour l’Occident. Enfin, à la veille des élections législatives en Irak prévues en janvier prochain, l’anthropologue Hosham Dawod décrypte pour nous les recompositions en cours sur l’échiquier politique irakien, alors que ce scrutin s’annonce crucial pour l’avenir du pays.

C’est sur une invitation à la découverte de l’art islamique de la miniature que s’achève cette troisième livraison de Moyen-Orient. Une peinture qui, par son esthétisme, « finit par changer tout notre paysage intérieur. Chaque image, produite par son art, reproduite par notre âme, devient pour nous peu à peu à la mesure de la beauté du monde* ». Extrait de l’éditorial de Frank Tétart

(*) Orhan Pamuk, Mon nom est rouge, Gallimard, 2001.

Le Moyen-Orient Histoire et défis. 50 cartes et fiches
Hélène Thiollet
Ellipses

La première partie dresse l’inventaire des fondements identitaires de l’espace traité. Ces « cartes de l’identité » convoquent aussi bien le milieu naturel, la lente construction des territoires que leur organisation. Géographes, historiens, politiques ou institutions ont pensé le territoire. Chacune de leurs représentations relève de considérations scientifiques mais le plus souvent, traduit des projets politiques ou économiques, aboutis ou non. Ces « identités des cartes » forment la deuxième partie. Enfin, la troisième partie se compose de cartes de synthèse présentant « les enjeux et les défis actuels ». Les dimensions économiques, sociales et géopolitiques sont privilégiées.

Vertiges de la puissance Le « moment américain » au Moyen-Orient
Philippe Droz-Vincent
Editions La Découverte

Avec la fin de la Guerre froide et les perspectives de « nouveau siècle américain », puis face aux difficultés à accroître l’influence américaine à l’extérieur, notamment au Moyen-Orient, les États-Unis ont dû redéfinir leur positionnement stratégique dans le monde. L’après-11 septembre a accéléré ce processus, inaugurant la rencontre explosive entre la terreur et la puissance impériale américaine autour de la « guerre globale contre le terrorisme ». Au terme d’une longue enquête dans les coulisses du pouvoir à Washington, Philippe Droz-Vincent apporte un éclairage inédit sur cette mutation en analysant les modalités de la prise de décision au sein l’administration américaine en matière de politique étrangère. Étudiant les conséquences de la nouvelle diplomatie des États-Unis au Moyen-Orient, il propose, dans ce livre extrêmement documenté, des réponses argumentées aux questions que soulèvent ces mutations. Pourquoi la riposte s’est-elle focalisée sur cette région, donnant naissance à cet aberrant « moment américain » au Moyen-Orient ? Pourquoi les États-Unis se sont-ils précipités dans un conflit sans issue ? Pourquoi les contrepoids démocratiques dans ce pays (opposition, jeu des institutions, médias, opinion publique…) ont-ils échoué à contrer l’entêtement aveugle de l’administration Bush ? Enfin, alors que perduraient les crises irakienne, iranienne, libanaise et palestinienne, cet ouvrage s’interroge sur les perspectives restant ouvertes aux décideurs de Washington. (© ww2.editionsladecouverte.fr)