38 résultats

Histoire de la Chine ; des origines à nos jours
John King Fairbank, Merle Goldman
Tallandier Collection : Approches

L'Histoire de la Chine, de John King Fairbank, retrace l'histoire générale de la Chine, des cultures paléolithiques au massacre de Tienanmen en 1989. Ce livre constitue probablement, à l'échelle mondiale, la meilleure réflexion récente sur " l'empire du Milieu ". Un récit vivant, adressé à un public de non-spécialiste, qui traduit une vision d'ensemble et une parfaite maîtrise du savoir mondial sur la Chine. Cette étude s'intéresse à l'histoire sociale, intellectuelle et politique, à la vie quotidienne des Chinois et à la " société civile ". Indispensable pour comprendre le nouveau géant mondial, cette réflexion éclaire la question démographique et explique l'omniprésence d'un État autocratique.

John K. Fairbank fut à la fois titulaire de la chaire d'histoire de la Chine moderne à Harvard et fonctionnaire du gouvernement américain à Washington et en Chine pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est incontestablement le plus éminent promoteur des études sinologiques, et a d'ailleurs dirigé la monumentale Cambridge History of China (15 tomes). Résultat de cinquante années de recherches, livre d'une vie, Fairbank est décédé juste après avoir remis le manuscrit définitif.

Les Juifs d'Ethiopie De Joseph Halévy à nos jours. Un siècle de rencontres, 25 ans d'immigration massive
Daniel Friedmann
Les Editions du Nadir Collection "Voix"

C'est en janvier 1985 que les Juifs d'Éthiopie apparurent sur la scène internationale dans la lueur des projecteurs révélant leur exode vers Israël, via le Soudan et ses camps de réfugiés. Quantité d'articles et d'ouvrages, pourtant, avaient été publiés auparavant, et infiniment plus après, concernant leur identité religieuse, puis le laborieux processus de leur intégration en Israël où ils vivent désormais en grande majorité. Les auteurs du présent volume font partie de la Sostej (Société pour l’Étude du judaïsme éthiopien) qui réunit la quasi totalité des chercheurs s'intéressant à cette population. Ce livre traduit un changement d'échelle, les observateurs passant du télescope au microscope. À la différence des ouvrages antérieurs, consacrés au destin collectif de ce peuple, celui-ci explore le rôle méconnu des individus dans l'histoire des Juifs d'Éthiopie, et en particulier celui des découvreurs: Joseph Halévy, Jacques Faïtlovitch, ces sémitisants généreux et marginaux qui, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, allèrent à la rencontre de cette population encore mythique et se heurtèrent à l'indifférence des institutions tant académiques que religieuses, communautaires ou para-étatiques. L’effet des structures d'État sur les immigrants se fait ensuite apparent, avec l'analyse du devenir des enfants éthiopiens à l'école et de la politique israélienne de l’éducation - domaine crucial où se joue l'intégration des Juifs d'Éthiopie.

Daniel Friedmann, chercheur au CNRS, dans le cadre du CETSAH (Centre d’études transdisciplinaires, Sociologie, Anthropologie, Histoire) a longuement travaillé sur les juifs d’Éthiopie. Il a publié notamment Les Enfants de la Reine de Saba et appartient au Bureau de la Sostej (Society for the Study of Ethiopian Jewry).

La révolution tunisienne - Dix jours qui ébranlèrent le monde arabe
Olivier Piot
Editeur : Petits Matins (Les) - Collection: Essais

4 janvier 2011 : décès de Mohamed Bouazizi, le jeune homme qui s’est immolé par le feu à Sidi Bouzid.

14 janvier 2011 : fuite du président Ben Ali et fin d’un régime autoritaire de vingt-trois ans. Dès le 6 janvier, Olivier Piot, grand reporter, est sur place. Il y restera durant toute la durée des événements. Nous suivons avec lui cette révolution en marche, au fil de ses discussions avec de nombreux témoins, de son émouvante rencontre avec la famille du jeune Bouazizi, des incroyables mouvements de rue, de ses démêlés avec des policiers qui cherchent en vain la carte mémoire de son appareil photo, dissimulée dans son col.

Au fil de ce reportage très vivant, nourri d’explications sur les ressorts de la révolte, apparaît une révolution avant tout populaire, née de la colère de marchands et de mineurs contraints à une précarité grandissante. Une colère qui, on le voit actuellement, ne cesse d’essaimer sous des formes différentes dans l’ensemble du monde arabe.

Olivier Piot est grand reporter. Il publie régulièrement des reportages dans Le monde diplomatique, Géo, Ulysse, le National Geographic et Le Monde.

L'aventure des forêts en Occident. De la préhistoire à nos jours
Jacques Brosse
JC Lattès

Que racontent les arbres sur notre histoire ? Comment les forêts ont-elles évolué depuis les origines ? Comment les essences ont-elles « migré » à travers le temps et les continents ? Comment ont-elles façonné les climats, les paysages, les us et coutumes de l'Europe ? Pourquoi sont-elles aujourd'hui si fragiles et menacées, disparaissant au rythme vertigineux de quinze millions d'hectares – l'équivalent de la forêt française par années ? C'est à cette découverte passionnante que nous invite Jacques Brosse, certainement l'un des plus grands spécialistes français des forêts, des arbres, de leur nature, de leur symbolique.

D'abord en expliquant la logique de cet écosystème bienveillant qui donne et protège la vie. En illustrant le réseau subtil des interactions qui font de l'humus, de la flore et de la faune des partenaires indispensables. En montrant, enfin, comment, depuis que l'homme y vit, la préserve, ou la détruit, elle est devenue la source inépuisable des mythes, des légendes et des contes de fées.

Au terme de cette promenade encyclopédique, le lecteur trouvera des indications pour aller lui-même explorer les plus belles forêts de France et d'Europe, ainsi qu'un glossaire des mots de la forêt et du langage des forestiers clôturant cette vaste fresque vivante et érudite, écologique et pittoresque.

Jacques Brosse est né le 21 août 1922 à Paris. Il a fait ses études à la faculté de droit et de lettres de l'Université de Paris. À vingt ans, il rencontre Simonne Jacquemard qui deviendra sa femme. En 1947, il est nommé pour deux ans aux Nations unies à New York. Il revient ensuite à Paris où il sera fonctionnaire au ministère des Affaires étrangères avant de quitter définitivement l'administration en 1952.

Il devient rédacteur en chef aux éditions Robert Laffont. Il y restera jusqu'en 1981.

Moine zen depuis 1974, cet enseignant-errant reçoit en 1987, le Grand Prix de l'Académie française et, en 1989, celui de Premio Internazionale Nonino (1989), prix également décerné à Léopold Sédar Senghor et à Claude Lévi-Strauss.

Il est l'auteur de plus de quarante livres, traduits dans de nombreuses langues, dont Mythologie des arbres et Les Maîtres spirituels. Son premier livre, L'Ordre des choses, avait été préfacé par Gaston Bachelard.

Jacques Brosse est décédé en 2008 en Dordogne.

Pour découvrir l'auteur

 

Un œil sur le monde - L'actualité à travers les dessins de presse internationaux, de 1989 à nos jours
Jean-Christophe Victor
Robert Laffont

Présentation de l'éditeur

Jean-Christophe Victor est l’un de nos plus grands experts en géopolitique. Grâce à ses émissions et ses atlas du Dessous des Cartes, qui furent tous des succès de librairie, il a transmis son savoir et sa passion au plus grand nombre, à travers le monde. Avec le talent et l’expertise qu’on lui reconnaît, il propose dans Un œil sur le monde, un passionnant décryptage des principaux événements internationaux de 1989 à aujourd’hui, vus à travers 230 dessins de presse.

Choisis parmi plus d’un millier, avec l’aide et l’œil acéré de Courrier international, ces dessins sont les meilleurs en terme d’originalité, d’humour et de qualité artistique. La chute du mur de Berlin vue par des dessinateurs est-allemand, soviétique ou israélien ; la guerre en Yougoslavie du point de vue serbe, français ou suédois ; le 11-Septembre illustré par un Algérien et un Américain ; la mort de Lady Di par un Italien… En confrontant les points de vue des dessinateurs sur un même événement, Jean-Christophe Victor met en lumière les grands enjeux (géo)politiques et historiques, les nouvelles lignes de partage.

Il souligne une fois de plus la subjectivité de notre vision du monde, et rend hommage au courage et à la détermination des dessinateurs de presse dans certains pays où la censure est encore vive.